Syrie : la Russie ouverte à un apaisement à Alep

  • A
  • A
Syrie : la Russie ouverte à un apaisement à Alep
@ AFP
Partagez sur :

Le ministre des Affaires Etrangères russe Sergueï Lavrov a déclaré vendredi que la Russie était prête à soutenir la proposition de l'ONU pour épargner Alep, ville martyre syrienne actuellement coupée en deux et théâtre de combats violents depuis 5 ans. 

Le Kremlin assouplirait-il sa position sur le dossier syrien ? C'est ce qu'il semble transparaître des déclarations du chef de la diplomatie russe, Segueï Lavrov. Vendredi, le ministre des Affaires Etrangères, a déclaré qu'il était prêt à soutenir la proposition de l'ONU pour épargner Alep. Le 3 octobre dernier, Russie et Etats-Unis avaient rompu le dialogue sur la politique d'assistance des soldats russes à l'armée régulière de Bachar Al-Assad, alors que la France avait déposé une proposition de résolution jeudi au Conseil de sécurité. 

Le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault a, par ailleurs, déclaré à son homologue russe que "rien ne saurait justifier le déluge de feu" sur Alep, deuxième ville de Syrie cible d'intenses bombardements. Jean-Marc Ayrault a estimé que la Russie, fidèle alliée du régime syrien, "ne peut tolérer cette situation".

Alep, divisée entre la partie contrôlée par le régime de Damas et la partie aux mains des factions rebelles, fait face à un déluge de feu qui a redoublé de violences ces derniers mois. Au moins 275.000 personnes seraient assiégées dans la ville, selon l'envoyé spécial de l'ONU sur place.