Syrie : l'EIIL crucifie huit rebelles près d'Alep

  • A
  • A
Syrie : l'EIIL crucifie huit rebelles près d'Alep
@ Reuters
Partagez sur :

HORREUR - Les terroristes ont crucifié huit rebelles sur la place principale d'un village où leurs corps sont restés pendant trois jours", selon une ONG.

L'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) a exécuté huit rebelles en Syrie avant de crucifier leurs corps en public dans un village de la province d'Alep (nord), rapporte dimanche une ONG.

6.000 morts depuis janvier. Parallèlement, près de Damas, des combats violents opposaient pour la première fois dans la région de la capitale l'EIIL aux rebelles qui combattent à la fois ce groupe ultra radical et le régime de Bachar al-Assad, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). "L'EIIL a exécuté samedi huit rebelles à Deir Hafer dans l'est de la province d'Alep. Il les a ensuite crucifiés sur la place principale du village où leurs corps devraient rester pendant trois jours", selon l'ONG qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de sources médicales et militaires.
Depuis janvier, près de 6.000 personnes, en majorité des combattants, ont péri dans les affrontements opposant l'EIIL à l'alliance entre le Front Al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, et des rebelles modérés excédés par les exactions et les volontés hégémoniques du groupe ultra-radical. L'EIIL, qui mène depuis quelques semaines une offensive fulgurante en Irak, est implanté à Raqa dans le nord de la Syrie et contrôle de larges parties de la province pétrolière de Deir Ezzor (est), frontalière de l'Irak.

L'EIIL, qui a émergé en Syrie l'an dernier, veut établir un califat islamique à cheval sur l'Irak et la Syrie. Selon des militants, l'offensive de l'EIIL en Irak et sa prise d'armes lourdes de l'armée irakienne en déroute semblent avoir renforcé leur présence en Syrie. Dimanche, pour la première fois dans la province de Damas, de "violents affrontements ont éclaté tôt près de la ville de Hammourié (est de la capitale) entre les rebelles de l'Armée de l'Islam et l'EIIL", selon l'OSDH. L'Armée de l'Islam est une principale composante du Front islamique, la plus large coalition rebelle.

Des djihadistes sur-équipés. Les rebelles combattent sur deux fronts alors qu'ils sont sous-équipés face à la machine de guerre du régime et à des jihadistes bien équipés. Ils sont subi de nombreux revers au cours des derniers mois, perdant des bastions dans les provinces de Damas et de Homs. Dimanche, l'aviation syrienne, épaulée par les combattants du puissant Hezbollah libanais au sol, a pilonné les positions rebelles près de la capitale avec des roquettes et des missiles sol-sol, selon les Comités de coordination locaux (LCC), un réseau de militants.

La guerre en Syrie a commencé par un mouvement de protestation pacifique en mars 2011 avant de se transformer en un conflit armé face à une impitoyable répression menée par le régime.
Ce conflit a fait plus de 162.000 morts et déplacé de leurs foyers plus de neuf millions de Syriens.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

L'EIIL et Al-Qaïda font front commun à la frontière entre la Syrie et l'Irak

IRAK  - La "charte" de l'EIIL à Mossoul