Syrie : l'aviation syrienne bombarde des villes près de l'Irak

  • A
  • A
Syrie : l'aviation syrienne bombarde des villes près de l'Irak
L'armée syrienne a bombardé une région frontalière avec l'Irak aux mains d'EIIL.@ Edouard Elias / Getty Images
Partagez sur :

TENSIONS - L’armée syrienne a tué 16 personnes lors de cinq raids sur le poste-frontière tenu depuis samedi par des membres de l’Etat islamique en Irak et au Levant.

L'aviation syrienne a bombardé samedi des zones de l'Est tenues par les rebelles et proches de la frontière avec l'Irak sous le contrôle de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), a-t-on appris de sources proches de l'opposition.

Cinq raids ont fait au moins 16 morts et des dizaines de blessés dans les quartiers résidentiels de la ville de Mouhassane, située à une centaine de kilomètres de l'Irak. La veille, des chefs tribaux de cette ville le long de l'Euphrate avaient fait allégeance à l'EIIL. La branche syrienne de l'EIIL a pris le contrôle de Mouhassane, ainsi que d'Alboulil et Albouomar, lors de la dernière avancée dans l'est de la Syrie jouxtant les territoires saisis par l'EIIL en Irak.

Représailles ? Les chasseurs de l'armée syrienne du président syrien Bachar al Assad ont été vus en train de décoller de l'aéroport militaire de Daïr az Zour assiégé par les rebelles pour larguer des bombes sur plusieurs secteurs sous le contrôle de l'EIIL. Selon des témoins et des sources de l'opposition, des secteurs près de la frontière avec l'Irak proches de la ville d'Abou Kamal ont été bombardés.

"Les forces d'Assad veulent punir des villes telles que Mouhassane pour leur soutien à l'EIIL. Cette série de bombardements est une main tendue pour aider le dirigeant chiite irakien Maliki (le Premier ministre irakien NDLR) à détruire l'EIIL après ses victoires", déclare Abdallah al Machour, un sympathisant de l'EIIL de la ville de Mouhassane, joint par Skype.

L'EIIL, qui se bat depuis des mois avec d'autres opposants à Bachar al Assad pour consolider son contrôle de la province de Daïr az Zour, riche en pétrole, a lancé une offensive pour prendre les parties de la province qu'il ne contrôle pas encore.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

LES FAITS - Irak : les insurgés ont pris un poste-frontière avec la Syrie

ZOOM - Une ado de 14 ans soupçonnée d'être partie en Syrie

ACTU - Quatre djihadistes français arrêtés dans le Sud-Est