Syrie : des gangsters américains dans les rangs de Bachar ?

  • A
  • A
Syrie : des gangsters américains dans les rangs de Bachar ?
@ CAPTURE YOUTUBE
Partagez sur :

VIDEO - Deux membres de gangs de Californie prétendent se battre aux côtés de l’armée syrienne.

Ils disent s’appeler Wino et Creeper. Ils ont le corps couvert de tatouages et jurent comme des charretiers. Ces deux hommes se sont filmés depuis le front syrien et ont posté leur vidéo sur Facebook. Leur particularité ? Les deux acolytes affirment être membres de gangs californiens : les 13-surenios et l’Armenian Power.

Dans cette vidéo de 2min20, on les voit, kalachnikov à la main, postés dans des ruines, un peu en hauteur sur une colline. Ils racontent qu’ils sont venus combattre aux côtés de l’armée de  Bachar Al-Assad. Pourquoi ? Ils ne donnent aucune réponse sur leurs motivations.

Le Washington Post, qui relaye cette histoire, dit avoir tenté de retrouver l’origine de la vidéo, en vain. Impossible donc de la dater et de savoir dans quelles conditions elle a été tournée. Mais le quotidien américain met en avant les quelques indices, qui peuvent rendre plausibles ces images.

Le journal fait d’abord le lien avec la page Facebook de Wino, sur laquelle cette vidéo a été postée avant d’être reprise par le Memri TV, la plateforme vidéo de l'Institut de Recherche des médias du Moyen-Orient.

Sur cette page – qui a été supprimée mercredi ou jeudi – on pouvait voir le dit Wino vêtu d’un treillis aux couleurs du Hezbollah, le parti chiite libanais qui soutient Bachar Al Assad. Autre indice souligné par le quotidien, le gang auquel appartient Creeper, s’appelle l’Armenian Power. "On sait qu’en Syrie la minorité chrétienne Arménienne est une minorité qui soutient Bachar Al-Assad", peut-on lire sur le Washington Post.  

Le quotidien souligne qu’il est impossible de savoir si ces deux hommes sont de nationalité américaine et quand ils ont rejoint le front syrien. En revanche, il s’agit de la première fois que des membres de gangs américains revendiquent leur présence en Syrie.

sur le même sujet, sujet,

SYRIE - Les jeunes Belges accusés d’atrocités

SYRIE - A la recherche de Nora, 15 ans, partie faire le djihad

ZOOM - Les ados et le djihad : comment les sortir de là ?

ENQUETE - Comment le djihad recrute sur le web