Syrie : à l'ONU, Kerry demande à Moscou de clouer au sol l'aviation syrienne

  • A
  • A
Syrie : à l'ONU, Kerry demande à Moscou de clouer au sol l'aviation syrienne
John Kerry a également réclamé le rétablissement du cessez-le-feu en Syrie.@ DON EMMERT / AFP
Partagez sur :

Lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU, le secrétaire d'État américain a prié la Russie d'immobiliser l'aviation syrienne afin d'éviter les bombardements.

Le secrétaire d'État américain John Kerry a demandé solennellement mercredi à la Russie, lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU consacrée à la Syrie, de faire en sorte que l'aviation syrienne soit clouée au sol pour ne plus bombarder l'opposition et les civils.

En présence de son homologue russe Sergueï Lavrov, John Kerry a réclamé avec force la remise sur les rails de l'accord américano-russe du 9 septembre à Genève, notamment le rétablissement du cessez-le-feu qui a volé en éclats lundi et "l'interdiction de voler" pour les aéronefs des forces armées du régime du président syrien Bachar al-Assad.

"Rétablir la crédibilité du processus". Dans un long et solennel plaidoyer pour une réduction des violences en Syrie, le chef de la diplomatie américaine a souligné que "pour rétablir la crédibilité du processus nous devons tenter de clouer au sol immédiatement tous les aéronefs qui volent" dans les zones de conflit, autour de la ville martyre d'Alep, épicentre de la guerre. Estimant une nouvelle fois que seuls Moscou et Damas pouvaient en être responsables, John Kerry a condamné avec la plus grande force les frappes de lundi contre un convoi humanitaire et le raid de mardi soir contre deux ambulances : des "violations flagrantes du droit international", a-t-il tonné. Moscou et son protégé, Damas, ont nié toute responsabilité dans ces bombardements.