@Sweden, c'est la Suède vue par les Suédois

  • A
  • A
@Sweden, c'est la Suède vue par les Suédois
L'idée est que chaque Suédois puisse ainsi faire partager sa vision de son pays.@ Reuters
Partagez sur :

Le compte Twitter du pays est confié chaque semaine à un citoyen différent.

Découvrir la Suède via les Suédois eux-mêmes. C'est le projet ambitieux lancé par le gouvernement scandinave qui confie, depuis le début de l'année, le compte Twitter officiel du pays (@Sweden) à un citoyen différent chaque semaine. Seules conditions pour devenir le "porte-voix" officiel des 9 millions d'habitants de la Suède : être intéressé par le projet, savoir utiliser Twitter et aimer écrire en anglais afin de toucher le public le plus large.

L'idée est que chaque Suédois puisse ainsi faire partager sa vision de son pays à travers sa culture et ses coutumes et la faire découvrir aux néophytes.

"Une famille albinos"

sonia suède 930

© Capture

Cette semaine, c'est Sonia, 27 ans, une mère de deux enfants qui est aux commandes du compte. "J'ai grandi avec une nature fabuleuse tout autour du moi", dit-elle dans sa "bio" sur le compte Twitter officiel.

"Savez-vous que la famille royale est une des plus grandes familles albinos de la Terre", assure-t-elle sur le réseau social, renvoyant vers un article d'un journal suédois.

Pas de spécificité suédoise

Après plusieurs mois d'existence, l'expérience montre qu'il n'y a "pas une spécificité suédoise", raconte un journaliste du New York Times. S'il est interdit de faire part de ses opinions politiques personnelles, les Suédois s'offrent une bonne dose de liberté.

L'un a posté une photo de sa dernière partie de chasse d'élan, une autre a déclaré carrément qu'elle ferait bien l'amour, quand un avocat musulman a raconté comme il est difficile de s'appeler "Mohamed".

Certains vont même plus loin. Jack Werner, le premier administrateur, a gagné un grand nombre de followers avec le surnom "le Suédois masturbateur". Il n'hésitait pas à faire part… de ses plaisirs favoris comme "boire beaucoup de café" et "sortir avec ses amis". D'autres enfin font part de leurs bons plans culturels ou gastronomiques dans le pays.

"L'odieuse manie de mâcher du tabac"

Une initiative saluée par beaucoup d'internautes parce qu'elle offre, selon eux, une "démocratisation de l'expression". "En tant que suédophile par mariage, j’applaudis cette initiative visant à partager avec le monde entier la gentillesse, le bon esprit et l’odieuse manie de mâcher du tabac du Suédois de la rue", s'amuse Jeremy Stahl, responsable d'un média social, sur Slate.

Mais la qualité des tweets est "variable", affirme-t-il. "Au mieux, lire @Sweden se rapproche d’une expédition en terre étrangère, accueillie par d’hospitaliers indigènes. Au pire, les messages sont un assortiment de blagues scabreuses et un véhicule pour l’autopromotion la plus éhontée."

D'autres initiatives

Reste que le projet fonctionne bien puisque le compte rassemble déjà plus de 30.000 abonnés. "La Suède est connue pour certaines valeurs. Un pays progressiste, démocratique et créatif", explique Patrick Kampmann, un des fondateurs du projet, dans le New York Times.

Ce programme a d'ores et déjà inspiré quelques rejetons. D'autres initiatives privées ont, par exemple, été lancées en Irlande, en Nouvelle-Zélande ou à Leeds en Angleterre.