Suisse : les députés approuvent l'interdiction de la burqa

  • A
  • A
Suisse : les députés approuvent l'interdiction de la burqa
Les touristes étrangères ne pourront plus porter de burqa en Suisse@ FETHI BELAID / AFP
Partagez sur :

Les Suisses ont tranché, les femmes ne pourront plus porter de burqa dans la confédération.

Les députés suisses ont approuvé à une courte majorité mardi l'interdiction de la burqa, dans un pays où de nombreuses touristes du Moyen-Orient s'affichent complètement voilées.

Un vote officiel et une campagne populaire. Après le vote favorable du Conseil national, chambre basse du parlement, la proposition présentée par le parti majoritaire UDC (droite populiste) doit désormais obtenir l'aval de la chambre haute, le Conseil des États. Parallèlement, l'interdiction de la burqa fait l'objet d'une initiative populaire fédérale, une spécificité du système politique suisse, qui pourrait déboucher sur un référendum si elle obtient les signatures nécessaires.

Des militants anti-burqa ont créé un comité et une campagne de signatures a été lancée. Le droit suisse prévoit qu'il faut 100.000 signatures pour pouvoir organiser un référendum au niveau fédéral sur un thème donné, en l'occurrence l'interdiction de la burqa. Interrogé mardi, le comité d'initiative a indiqué que la campagne de récolte de signatures est toujours en cours. La loi prévoit un délai de 18 mois pour récolter les signatures. Après le dépôt des signatures il faut encore compter deux ans environ jusqu'à ce que le référendum soit organisé.

La burqa largement décriée par les Suisses. L'interdiction de la burqa est un sujet qui préoccupe l'opinion publique en Suisse. Selon un sondage publié en août dernier par le journal Le Matin Dimanche, 71% des Suisses sont en faveur de l'interdiction. La burqa est pour l'instant partout autorisée en Suisse, sauf dans le canton du Tessin (sud), l'un des 23 cantons composant le pays. Ce canton a organisé il y a 3 ans un référendum sur l'interdiction de la burqa, qui a été accepté par la majorité des électeurs. L'interdiction est entrée en vigueur le 1er juillet, et toute violation de cette loi cantonale entraîne une amende de 100 francs suisses (90 euros) minimum.

Depuis début juillet, seules quelques amendes ont été prononcées au Tessin, où une vaste campagne d'information a été lancée à l'adresse des touristes du Moyen-Orient. La Suisse a une population de huit millions d'habitants dont 300.000 musulmans. La plupart des femmes qui portent la burqa dans les grandes villes de Suisse sont des touristes étrangères, venant principalement du Moyen-Orient.