Suisse : des pots de crème à l'effigie d'Hitler et de Mussolini

  • A
  • A
Suisse : des pots de crème à l'effigie d'Hitler et de Mussolini
@ Reuters
Partagez sur :

INTERNATIONAL - Des restaurants en Suisse ont servi leurs cafés avec des portions de crème avec l'effigie d'Hitler et de Mussolini. 

Mettre sur des petits pots de crème le portrait d'Hitler et de Mussolini, voilà de quoi donner des crampes d'estomac aux consommateurs. Des restaurants en Suisse alémanique ont servi depuis le début de la semaine des cafés avec des portions de crème à l'effigie des deux dictateurs, a révélé mercredi le journal 20 Minutes.

>> LIRE AUSSI - Des objets nazis aux enchères : la vente annulée

"Un incident impardonnable". Ces petites dosettes en plastique, servis traditionnellement en Suisse en plus du sucre lorsqu'on commande un café, ont été livrés à une centaine de restaurants par une filiale du groupe de grande distribution Migros qui a présenté mercredi ses "excuses pour cet incident impardonnable". Les couvercles des pots ont été produites par la société Karo, spécialisée dans ce type de fabrication, et reprises par la société laitière Elsa, dont les contrôles internes ont été "insuffisants". La série litigieuse comprend 55 motifs différents, dont deux à l'effigie du dictateur allemand et du dictateur italien.

Pas sûr que les collectionneurs aient apprécié. Les couvercles de ces petits pots sont souvent prisés des collectionneurs, et représentent les motifs les plus divers. Dans le cas présent, les illustrations sont des bagues de cigare anciennes, à l'effigie notamment de Hitler et de Mussolini.



Le groupe de distribution Migros est en train de récupérer ces petits pots de crème auprès des restaurants et bars concernés. Ils n'ont jamais été vendus dans ses magasins, a tenu à préciser un porte-parole.

Le patron de Karo minimise. Le patron de la société Karo s'est déclaré très étonné du battage médiatique autour de ces petits récipients. "Les images font partie de la série Cigar Bands, sur le marché depuis deux ans déjà pour les collectionneurs", a déclaré Peter Wälchli, de la société Karo. "Bien entendu que c'est terrible, ce qui s'est passé à l'époque d'Hitler", a-t-il ajouté, "Aujourd'hui aussi des choses terribles se passent, on décapite des gens en Syrie", a-t-il poursuivi.

Pour lui, il n'y a aucune différence entre représenter Hitler dans un documentaire ou un film, ou sur des dosettes de lait pour accompagner son café. "Nous n'en produisons toutefois plus", a-t-il encore précisé.

>> LIRE AUSSI - La maison natale d'Hitler cherche toujours un locataire