Trois morts dans une attaque au sabre dans une école en Suède

  • A
  • A
Trois morts dans une attaque au sabre dans une école en Suède
@ STIG HEDSTRÖM / TT, STIG HEDSTRÖM / TT NEWS AGENCY / AFP
Partagez sur :

Un enseignant et un élève, ainsi que l'assaillant, ont été tués dans une attaque perpétrée au sabre dans une école suédois jeudi matin. 

L'ESSENTIEL

Un homme masqué et armé d'un sabre a tué un enseignant et un élève, jeudi dans une école du sud-ouest de la Suède, à Trollhättan. L'assaillant, qui avait été neutralisé par la police, a succombé à ses blessures jeudi après-midi. 

LES INFOS A RETENIR

- Deux personnes ont été tuées lors de l'attaque
- Un élève se trouve toujours dans un état grave
- L'assaillant a succombé à ses blessures

Un masque sur la visage. Jeudi, un homme portant un masque de la trilogie "Star Wars", selon certains médias, a fait irruption dans une école du sud-ouest de la Suède et a attaqué élèves et enseignants. On ne connait pas pour le moment ses motivations. Un professeur et un élèves sont morts, tandis qu'un autre élève reste toujours dans un état grave.

L'assaillant est mort. L'auteur de l'attaque, qui avait été blessé par deux tirs de la police, a succombé à ses blessures jeudi après-midi. Identifié par les enquêteurs, il serait âgé d'une vingtaine d'années. Son domicile devait être perquisitionné dans la journée. Selon les médias suédois, il était militant d'extrême-droite



"On a cru à une blague". Les élèves ont d'abord cru à une plaisanterie, selon l'un d'eux, interrogé par l'agence TT. "Quand on l'a vu, on a cru à une blague. Il portait un masque et des vêtements noirs et un long sabre. Des élèves voulaient se faire prendre en photo avec lui et toucher le sabre", a-t-il raconté. Le tueur a utilisé plusieurs armes blanches, selon TT.

"Si je n'avais pas couru, j'aurais été tué". Le site anglophone Thelocal.se a rapporté le témoignage d'un élève de cette école qui accueille 400 élèves de la maternelle au collège. "J'étais en cours quand la sœur de l'une de mes camarades l'a appelée pour la prévenir qu'il y avait un tueur dans l'école. Nous avons donc verrouillé la porte de la salle, mais notre professeur était encore dans le couloir", raconte cet adolescent, ajoutant avoir tenté de prévenir son enseignant, qui a été blessé. "Le tueur a commencé à me poursuivre, alors j'ai couru dans une autre salle de classe. Si je n'avais pas couru, j'aurais été tué".