Suède : le tueur en série n'en était pas un

  • A
  • A
Partagez sur :

Il avait réussi à convaincre enquêteurs et magistrats d'un passé de meurtrier imaginaire. Un Suédois qui avait été considéré comme le pire "tueur en série" de l'histoire du pays, avec des condamnations pour huit meurtres commis dans les années 70 et 80, a finalement été exonéré mercredi de tout crime. L'homme reste cependant interné à vie dans un hôpital psychiatrique.

Le parquet a annoncé qu'il abandonnait les poursuites contre Sture Bergwall, longtemps connu sous le pseudonyme de Thomas Quick, dans la dernière affaire pour laquelle sa condamnation devait être révisée. Il s'agissait de la disparition en 1976 à Piteaa (nord) de Charles Zelmanovits, adolescent de 15 ans dont des restes du cadavre n'avaient été retrouvés qu'en 1993.

"Une évaluation globale des indices aujourd'hui disponibles (...) indique qu'une condamnation pour meurtre contre Bergwall n'est plus envisageable", a écrit le procureur, Haakan Nyman. Selon le parquet, la cause de la mort n'est même pas sûre.