Soupçons d'attaques chimiques en Syrie : tout indique "l'usage du chlore", assure Le Drian

  • A
  • A
Soupçons d'attaques chimiques en Syrie : tout indique "l'usage du chlore", assure Le Drian
"Il y a encore cette menace de l'utilisation de l'arme chimique, c'est une situation très grave", a ajouté Jean-Yves Le Drian. @ Sia KAMBOU / AFP
Partagez sur :

Des cas de suffocation ont été rapportés après des bombardements meurtriers fin janvier dans une province rebelle du nord-ouest de la Syrie.

"Toutes les indications" tendent à prouver que le régime de Damas utilise du chlore "en ce moment" dans le conflit syrien, a déclaré mercredi Jean-Yves Le Drian, qui appelle toutefois à la prudence. Le département d'Etat américain s'est dit lundi "alarmé" par des informations faisant état de l'utilisation de bombes au chlore par les forces pro-gouvernementales syriennes dans la province d'Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie.

"Trop tôt" pour confirmer la nature des attaques. La France a déclaré mardi qu'il était "encore trop tôt" pour confirmer la nature de ces attaques. Les forces du régime syrien recourent "vraisemblablement" à l'arme chimique, a estimé le ministre français des Affaires étrangères sur BFM TV. "Nous avons tous les éléments (...) - je parle avec précaution parce ce que tant que ce n'est pas complètement documenté, il faut être prudent - mais toutes les indications nous montrent aujourd'hui qu'il y a l'usage du chlore par le régime en ce moment en Syrie", a-t-il ajouté.

"Il y a une enquête qui est ouverte par les Nations unies sur ce sujet depuis hier. Il y a encore cette menace de l'utilisation de l'arme chimique, c'est une situation très grave", a ajouté Jean-Yves Le Drian.