Soudan du Sud : un cessez-le-feu signé

  • A
  • A
Soudan du Sud : un cessez-le-feu signé
La Maison Blanche a salué jeudi le cessez-le-feu signé entre les belligérants au Soudan du Sud, le qualifiant de "première étape cruciale" dans un règlement de cette crise meurtrière.@ Reuters
Partagez sur :

CONFLIT - Le gouvernement du Soudan du Sud et les rebelles s'affrontaient depuis la mi-décembre.

L'INFO. Les combats, qui au fil des semaines se sont propagés à la majeure partie du territoire, ont fait des milliers de morts et chassé de chez eux plus d'un demi-million de personnes. Le gouvernement du Soudan du Sud et les rebelles qui s'affrontent depuis la mi-décembre ont signé jeudi soir un accord de cessez-le-feu, une première étape pour tenter de mettre fin à un conflit qui a déjà fait des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés. Le cessez-le-feu devra être appliqué sous 24 heures.

Les délégations du gouvernement du Soudan du Sud et de la rébellion menée par l'ex-vice président Riek Machar ont paraphé le texte en présence de médiateurs étrangers et de journalistes à Addis Abeba. Ils négociaient laborieusement depuis trois semaines dans la capitale éthiopienne, sous l'égide de l'organisation est-africaine Igad.

"Un terme au bain de sang". Les deux parties ont également signé un accord prévoyant la libération de onze détenus proches de Riek Machar, arrêtés au début des combats qui ont éclaté entre unités rivales de l'armée à Juba le 15 décembre. La question de cette libération était au coeur des laborieux pourparlers entamés début janvier. Aucune date n'a cependant été donnée pour cette libération. "Ces deux accords sont les ingrédients pour créer un environnement propice à une paix totale dans mon pays", a déclaré au cours de la cérémonie de signature le négociateur en chef des rebelles, Taban Deng. "Nous espérons pouvoir atteindre rapidement un accord (plus global) qui mettra un terme au bain de sang", a de son côté lancé le négociateur en chef du gouvernement, Nhial Deng Nhial.

Washington salue le cessez-le-feu. La Maison-Blanche a salué jeudi le cessez-le-feu signé entre les belligérants au Soudan du Sud, le qualifiant de "première étape cruciale" dans un règlement de cette crise meurtrière.