Soro appelle l'ONU à envisager la force

  • A
  • A
Soro appelle l'ONU à envisager la force
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le Premier ministre de Ouattara souhaite que l'ONU oblige Gbagbo à quitter le pouvoir en Côte d'Ivoire.

Guillaume Soro a appelé, mercredi, l'ONU à passer à la vitesse supérieure en Côte d'Ivoire. Le Premier ministre d'Alassane Ouattara demande au Conseil de sécurité d'envisager la force pour contraindre Laurent Gbagbo à quitter le pouvoir.

"Il n'y a qu'une solution qui reste"

"Après les sanctions qui n'ont pas produit d'effet, il n'y a qu'une solution qui reste, celle de la force. Et je demande au Conseil de sécurité des Nations unies, à l'Union européenne et la Cedeao d'envisager la force", a-t-il insisté, sur i>Télé.

"Les Ivoiriens vivent dans une dictature", avait expliqué, plus tôt dans la journée, Guillaume Soro.

Ecoutez-le sur BFM-TV :

En outre, Guillaume Soro a indiqué que Laurent Gbagbo avait "sorti les chars" et que "200 personnes étaient tombées sous les balles de mercenaires libériens et angolais", après le scrutin présidentiel du 28 novembre. Le président sortant s'en tient pour sa part à 20 morts.

"Nous en avons fini avec ces ruses"

Alassane Ouattara, reconnu président de la Côte d'Ivoire par la communauté internationale, a rejeté mercredi la proposition de Laurent Gbagbo de faire venir un comité d'évaluation international chargé de vérifier les résultats du scrutin. "Nous en avons fini avec ces ruses", a réagi son porte-parole.

La France a recommandé mercredi à ses ressortissants de quitter le pays dans l'attente d'une normalisation de la situation.