Sommet Trump-Kim : Kim Jong Un est "devenu un homme d'État respectable"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Sur Europe 1, Juliette Morillot, spécialiste de la Corée du Nord, estime que Kim Jong Un "a remporté la première manche" face au président américain Donald Trump, après leur rencontre historique mardi.

INTERVIEW

Le tête-à-tête a été historique. Un peu plus de deux semaines après le sommet intercoréen, Kim Jong-Un a rencontré Donald Trump, mardi à Singapour, lors d'une journée en tout point extraordinaire, qui a abouti à la signature d'une déclaration commune. Sans percée majeure, toutefois, sur la question cruciale de l'arsenal nucléaire de la Corée du Nord. "De toutes les façons, Kim Jong a obtenu ce qu'il cherche depuis des années", analyse Juliette Morillot, journaliste et historienne spécialiste de la péninsule, au micro d'Europe Soir.

Une grande première. Rencontrer un président américain en cours d'exercice : ni son père Kim Jong Il, ni son grand-père Kim Il Sung n'avaient pu le faire avant lui. "Avec à la clé, en outre, un traité de paix et un pacte de non-agression sur la péninsule", souligne Juliette Morillot, qui a notamment co-écrit Le monde selon Kim Jong Un.

Entendu sur Europe 1
La Corée du Nord "a joué très habilement des contradictions de la communauté internationale

"Il a totalement changé son image". "En plus, il a montré vis-à-vis de son peuple qu'il était capable de le défendre des États-Unis dans un premier temps. Maintenant, c'est celui qui porte la paix sur la péninsule. Et puis, chose qui n'est pas négligeable, d'un point de vue international, il a totalement changé son image. Désormais, il est devenu un véritable homme d'État respectable et non plus un paria de la diplomatie", note l'experte, dont le précédent voyage à Pyongyang date de novembre dernier.

Trump exauceur de vœux. Selon elle, la Corée du Nord "a joué très habilement des contradictions de la communauté internationale. Et là, Trump, en le rencontrant d'égal à égal, a rempli finalement ce vœu". Pour preuve, Kim Jong Un a déjà rencontré à plusieurs reprises le président chinois Xi Jinping avec Xi Jinping. Vladimir Poutine, quant à lui, assure que le projet d'un sommet bilatéral entre Pyongyang et Moscou est lancé. Il pourrait avoir lieu d'ici la fin de l'année.