Somalie : au moins 6 tués dans deux explosions à Mogadiscio

  • A
  • A
Somalie : au moins 6 tués dans deux explosions à Mogadiscio
Des soldats somaliens sécurisent le périmètre autour d'un bâtiment de l'ONU attaqué le 26 juillet 2016.@ ABDIWAHAB / AFP
Partagez sur :

MOGADISCIO - Un double attentat à la voiture piégée a visé ce dimanche 31 juillet des locaux de la police somalienne.

Bilan. Au moins six personnes ont été tuées dimanche dans la capitale somalienne Mogadiscio dans un double attentat à la voiture piégée, le second cette semaine, qui a également coûté la vie à sept assaillants. Ce double attentat a visé dans la matinée le quartier général du département des enquêtes criminelles de la police somalienne. "Les sept hommes armés ont été tués. Certains ont été tués par les forces de sécurité et d'autres se sont fait exploser", a déclaré le ministre somalien de la Sécurité, Abdirasak Omar Mohamed, lors d'une conférence de presse. "Cinq civils qui se trouvaient dans la rue sont morts ainsi qu'un policier. Le bilan total est donc de treize morts", a-t-il ajouté. Les premiers rapports officiels avaient fait auparavant état de 4 morts et 12 personnes blessées

Seconde attaque cette semaine. L'attaque de dimanche n'a pas été revendiquée, mais les insurgés islamistes shebab, affiliés à Al-Qaïda, ont l'habitude de mener ce genre d'opérations dans la capitale somalienne. C'est la seconde attaque d'envergure cette semaine à Mogadiscio. Mardi, au moins treize personnes avaient été tuées près de l'aéroport dans un double attentat-suicide à la voiture piégée, revendiqué par les shebab. Dimanche, "les éléments terroristes ont lancé deux voitures remplies d'explosifs sur le quartier général du CID (Criminal Investigations Department), et il y a des victimes", avait auparavant indiqué un responsable sécuritaire, Ibrahim Mohamed. Le département des enquêtes criminelles est situé près du carrefour KM4, un lieu très fréquenté du centre de Mogadiscio. Des personnes soupçonnées d'être membres des shebab sont régulièrement détenues au sein du CID. "L'une des voitures a heurté un coin de l'immeuble et l'autre a fini près de la porte d'entrée. Il y avait de la fumée, de la poussière, c'était le bazar, mais je ne connais pas les détails", a confié un témoin, Abukar Osman.

Le 25 juin dernier, l'hôtel Naasa Hablood avait subi un attentat similaire, coûtant la vie à 11 personnes. Trois semaine plus tôt c'était l'hôtel Ambassador qui connaissait ce triste sort (10 morts). Ces cibles (le bâtiment de la police et les deux hôtels) se situent toutes les trois près du carrefour KM4, un quartier très fréquenté de Mogadiscio.

Les shebab ont été chassés de Mogadiscio en août 2011 mais contrôlent encore de vastes zone rurales, depuis lesquelles ils mènent une guerre asymétrique contre l'Etat somalien.