Si elle est élue, "Hillary Clinton entend tenir tête à Poutine"

  • A
  • A
Partagez sur :

Pour François Clémenceau, journaliste au JDD et spécialiste des États-Unis, la candidate à la présidence américaine fera des relations internationales avec la Russie une priorité. 

L'AVIS DE

Si elle est élue présidente des États-Unis, Hillary Clinton a promis un certain nombre de décisions fortes. Notamment en matière de politique étrangère. La concurrente de Donald Trump prévoit notamment de se rapprocher des alliés historiques de son pays, mais aussi de donner la priorité au continent asiatique et de renouer, dans la continuité de ce qu'a entrepris Barack Obama, avec des ennemis de longue date comme l'Iran ou Cuba. Surtout, elle pourrait se montrer plus offensive vis-à-vis de la Russie.

Des experts de la Russie aux commandes. Cela se voit aux personnalités qu'elle compte mettre au Pentagone. "La plupart des hommes et des femmes pressentis pour diriger la diplomatie américaine sont des experts de la Russie", note ainsi pour Europe 1 François Clémenceau, journaliste au JDD et spécialiste des Etats-Unis. "Et ils ne sont pas franchement du genre à laisser le président russe continuer à provoquer les occidentaux." La Syrie, notamment, est devenue un sujet brûlant entre Moscou et Washington

L'hypothèse Michèle Flournoy. "La favorite pour prendre les rênes du Pentagone s'appelle Michèle Flournoy", poursuit François Clémenceau. Cette dernière est connue pour prôner un usage de la force sur le terrain, et notamment une intervention accrue des Etats-Unis en Syrie, quitte à risquer une confrontation militaire avec la Russie. Un changement d'ampleur par rapport à l'administration Obama, qui viendrait en accompagner un autre non moins important : "ce sera une première d'avoir une femme à la tête de la Défense en temps de guerre."