Shalit : une plainte déposée en France

  • A
  • A
Shalit : une plainte déposée en France
Le père de Gilad Shalit va porter plainte lundi à Paris pour enlèvement et séquestration.@ DR
Partagez sur :

INFO E1 - Le père de Gilad Shalit a annoncé lundi sur Europe 1 le dépôt d'une plainte à Paris.

Noam Shalit est sans nouvelles de son fils depuis deux ans. Le père de Gilad Shalit a annoncé lundi matin sur Europe 1 le dépôt d'une plainte en France pour enlèvement et séquestration de son fils, soldat israélien à la nationalité française capturé en 2006 à la lisière de Gaza.

"On a espéré pendant des années que les négociations pourraient ramener Gilad à la maison, mais comme cela ne se se passe pas, on recherche tous les moyens pour le ramener", a-t-il expliqué. Une plainte sera déposée à 10h lundi matin pour enlèvement et séquestration, "contre le Hamas", selon Noam Shalit, auprès du doyen du juge d'instruction du tribunal de grande instance de Paris. Une telle procédure devrait aboutir à la désignation d'un juge d'instruction.

"Nous espérons que le juge français ouvre une procédure car "le juge a les moyens de trouver les personnes qui le séquestrent et de décider quoi faire", a ajouté le père du soldat.

"On espère qu'il est en vie"

Noam Shalit ne sait pas si à l'heure actuelle son fils est encore en vie. "Nous ne savons pas, on l'espère. On n'a aucun signe de vie de sa part depuis deux ans", a-t-il précisé. Il serait à Gaza, arrêté par le Hamas, selon son père. La dernière preuve de vie envoyée était une vidéo du jeune soldat. Et il n'a a eu aucun lien direct avec son fils depuis 5 ans. La Croix-Rouge et le Croissant-Rouge n'ont jamais été autorisés à rencontrer Gilad Shalit.

"On fait confiance à la justice française" :

Appel à Sarkozy, Obama et Merkel

Le père du jeune soldat a également lancé un appel à la communauté internationale. "On demande à toute la communauté internationale d'arrêter ce crime et nous demandons à tous les dirigeants, Barack Obama, Nicolas Sarkozy et la chancelière Merkel de continuer, de faire pression sur le Hamas", a-t-il ajouté. En Israël, Noam Shalit s'est installé dans une tente depuis un an sous les fenêtres du Premier ministre israélien afin de faire pression. Mais sans grand résultat pour le moment. "Le Premier ministre ne vient pas souvent nous voir", a-t-il expliqué.

"Mon travail aujourd'hui c'est de ramener Gilad à la maison , on ne partira pas sans Gilad", a martelé Noam Shalit.