Scandale sexuel en Haïti : la directrice adjointe d'Oxfam démissionne

  • A
  • A
Scandale sexuel en Haïti : la directrice adjointe d'Oxfam démissionne
L'organisme Oxfam est dans la tourmente depuis les révélations sur un scandale sexuel en Haïti.@ Andy Buchanan / AFP
Partagez sur :

Trois jours après des révélations sur un scandale sexuel impliquant des employés de l'organisme humanitaire, une cadre de l'ONG a démissionné.

La directrice générale adjointe de l'ONG Oxfam, dans la tourmente en raison d'un scandale sexuel impliquant des responsables de l'organisation en Haïti en 2011, a démissionné lundi.

"Tristesse" et "honte". Exprimant sa "tristesse" et sa "honte", à propos de "la conduite d'employés au Tchad et à Haïti (...) incluant le recours à des prostituées", Penny Lawrence a annoncé sa démission de ses fonctions dans un communiqué, assurant "assumer l'entière responsabilité". Elle explique que les comportements inappropriés "du directeur pays officiant au Tchad et de son équipe" avaient été "signalés avant qu'il ne se rende en Haïti". "Nous n'y avons pas répondu de manière adéquate", reconnait-elle.

Sept départs chez Oxfam avant la fin de l'enquête. Selon une enquête du Times publiée vendredi, des groupes de jeunes prostituées étaient invités dans des maisons et des hôtels payés par Oxfam en Haïti. Une source citée par le quotidien dit avoir vu une vidéo d'une orgie avec des prostituées portant des T-shirts d'Oxfam. Oxfam, confédération d'organisations humanitaires basée en Grande-Bretagne, a assuré avoir lancé immédiatement, en 2011, une enquête interne. Quatre employés ont été licenciés et trois autres ont démissionné avant la fin de cette enquête, a assuré l'ONG.

Des subventions coupées ? Des représentants d'Oxfam devaient être entendus lundi par la secrétaire d'Etat britannique au développement international, Penny Mordaunt, qui a menacé de cesser la contribution financière du gouvernement à l'organisation, d'un montant de 32 millions de livres par an (36 millions d'euros).