Santorum fanfaronne, Romney défait

  • A
  • A
Santorum fanfaronne, Romney défait
@ Reuters
Partagez sur :

L'ultraconservateur devance le favori des primaires républicaines en Alabama et au Mississippi.

Les primaires républicaines déjouent décidément les pronostics. Le scrutin organisé mardi au Mississpipi et en Alabama a vu la victoire de l'ultraconservateur Rick Santorum, loin devant le modéré Mitt Romney, à la troisième place derrière Newt Gringrich. D'après les résultats quasi-complets disponibles mercredi, Rick Santorum a remporté l'Alabama avec 35% des voix, devant Newt Gingrich (30%) et Mitt Romney (28%). Dans le Mississippi voisin, Rick Santorum a recueilli 33% des voix devant Newt Gingrich (32%) et Mitt Romney (30%).

Rick Santorum, qui était largement inconnu du grand public jusqu'à la fin de l'année dernière, engrange ainsi ses huitième et neuvième Etats depuis le début des primaires organisées Etat par Etat depuis le 3 janvier.

Camouflet pour Romney

Au-delà de la victoire de Rick Santorum, ces résultats traduisent surtout un camouflet pour Mitt Romney, qui ne parvient pas à s'imposer malgré un budget de campagne sans commune mesure avec celui de ses adversaires. Il souffre de son image de modéré, qui peine à convaincre l'aile droite du parti républicain.

Ironie du sort, avant l'annonce des résultats, Mitt Romney avait assuré mardi soir sur CNN que "la campagne de Rick Santorum était en fin de course". "Il est loin derrière en termes de délégués, loin derrière en nombre de voix", avait-t-il affirmé.

Le dernier sondage donne Obama perdant

Les observateurs s'accordent toutefois sur le fait que Newt Gingrich et Rick Santorum se partagent le vote conservateur, ce qui profite finalement à Mitt Romney, le seul sur un créneau plus modéré.

Avant les résultats de mardi, Mitt Romney avait engrangé 455 délégués, contre 199 pour Rick Santorum, 117 pour Newt Gingrich et 64 pour Ron Paul. Pour obtenir l'investiture lors de la convention républicaine prévue fin août à Tampa (Floride, sud-est), un candidat doit rassembler 1.144 délégués.

Le candidat qui sera finalement désigné par les électeurs républicains fin août affrontera le président sortant Barack Obama le 6 novembre. Selon un sondage national publié lundi par ABC et le Washington Post, si les élections avaient lieu aujourd'hui, Mitt Romney battrait Barack Obama par 49% contre 47% des voix.