Salvador : une journaliste assassinée

  • A
  • A
Salvador : une journaliste assassinée
Les enquêteurs n'ont pas encore déterminé si le meurtre de la journaliste était en lien avec sa profession. Image d'illustration. @ MARVIN RECINOS / AFP
Partagez sur :

Les enquêteurs n'ont pour l'instant aucune preuve que l'assassinat de Karla Turcios "soit lié à sa position de journaliste", a déclaré le directeur de la police. 

Une journaliste salvadorienne, Karla Turcios, portée disparue dimanche, a été assassinée, a annoncé le quotidien La Prensa Grafica, qui appartient au groupe pour lequel elle travaillait. "Assassinat de la journaliste Karla Turcios", a écrit le journal sur son compte Twitter.



Selon le quotidien, le corps de la journaliste, qui était âgée de 33 ans, a été découvert sur une route dans les environs du village de Santa Rosa Guachipilin, à 100 kilomètres au nord-est de San Salvador. Une source au parquet général salvadorien a indiqué que le corps d'une femme avait été découvert samedi soir sur cette route, mais qu'en l'absence de tous documents personnels la victime n'avait pas pu être identifiée immédiatement et que le corps avait été transféré dans une morgue.

Elle n'avait reçu aucune menace. Le directeur de la police, Howard Cotto, a déclaré au cours d'une conférence de presse que le corps de la jeune femme ne présentait pas de blessures par arme à feu mais "des signes de strangulation", comme l'avait déjà indiqué la source au parquet. "Pour le moment, nous n'avons pas encore trouvé d'indice qui nous dise que l'assassinat de Karla soit lié à sa position de journaliste", et les enquêteurs travaillent sur "plusieurs hypothèses", a déclaré le directeur de la police. Il a indiqué que ni Karla Trucios ni son mari n'avaient reçu de menaces.

Le président salvadorien, Salvador Sanchez Ceren, a condamné le meurtre de Karla Turcios sur son compte Twitter. "J'ai ordonné à nos services de sécurité de mener une enquête rapide et efficace pour traduire les coupables devant la justice le plus tôt possible", a écrit le président.