Saisie de 230 millions d'euros d'alcools et aliments frelatés

  • A
  • A
Saisie de 230 millions d'euros d'alcools et aliments frelatés
L'opération a été menée par Interpol-Europol dans 61 pays dont 21 européens, de décembre 2016 à mars 2017. Image d'illustration.@ REMY GABALDA / AFP
Partagez sur :

Plus de 9.800 tonnes d'aliments et 26,4 millions de litres de produits frelatés "potentiellement dangereux" ont été saisis au cours de cette opération menée dans 61 pays dont 21 européens.

Près de 26 millions de litres d'alcool frelaté ont été saisis lors d'une opération conjointe Interpol-Europol qui a permis de découvrir 230 millions d'euros de nourriture et boisson contrefaites, ont annoncé mardi les deux agences dans des communiqués séparés.

Opération menée dans 61 pays. Plus de 9.800 tonnes d'aliments et 26,4 millions de litres de produits frelatés "potentiellement dangereux", au premier rang desquels l'alcool, suivi par la viande et les fruits de mer, ont été saisis au cours de cette sixième opération Opson menée dans 61 pays dont 21 européens, de décembre 2016 à mars 2017, précise l'agence de coopération policière internationale (Interpol) dont le siège est à Lyon, en France. Treize personnes ont été arrêtées en Europe au terme de plus de 50.000 contrôles opérés entre décembre et mars dans des magasins, marchés, aéroports, ports et usines, selon Europol, basé à La Haye, aux Pays-Bas. L'opération, impliquant police, douanes, services d'inspection sanitaire et secteur privé, a été conduite dans des magasins, marchés, aéroports, ports et zones industrielles, précise Interpol.

"Opson VI a confirmé la menace que la fraude alimentaire représente, étant donné qu'elle affecte tous les types de produits et toutes les régions du monde", relève Chris Vansteenkiste, directeur de la Coalition chargée de la criminalité liée à la propriété intellectuelle (IPC3) d'Europol, cité dans le communiqué. "Les criminels sont prêts à contrefaire toutes sortes de nourriture et de boissons sans aucune idée du coût humain pour faire un profit", déplore pour sa part Françoise Dorcier, coordinatrice du Programme de santé globale et de produits illicites d'Interpol, appelant le public à "rester vigilant" dans leurs achats.

180.000 bouillon-cubes frelatés saisis en France. En France, les douanes, alertées par le secteur industriel, ont saisi quelque 180.000 bouillon-cubes frelatés, qui ont été mis au jour par les douanes chez un grossiste près de Paris et en Indonésie, comme en Thaïlande, des condiments et sauces produits dans des conditions insalubres. Ces rehausseurs de goût portaient illégalement le logo d'une célèbre marque et ont été détruits, ajoute l'agence. "Le propriétaire de la marque a confirmé qu'il s'agissait de contrefaçon", indique l'Office européen des polices Europol. "L'enquête est en cours pour déterminer l'origine, l'itinéraire et la destination finale de ces aliments."