Royaume-Uni : vaste incendie dans la lande, près de Manchester

  • A
  • A
Royaume-Uni : vaste incendie dans la lande, près de Manchester
Au total, une cinquantaine de pompiers et dix engins se trouvaient sur place pour tenter de contenir l'incendie. @ OLI SCARFF / AFP
Partagez sur :

Cet incendie, qui progresse depuis dimanche dernier sur une ligne de plusieurs kilomètres, a provoqué l'évacuation d'une trentaine d'habitations.

Les pompiers britanniques luttaient mercredi contre un incendie d'une rare envergure dans la lande de Saddleworth Moor, à l'est de Manchester. Une trentaine de logements ont été évacués et deux écoles ont été fermées. Aucune victime ni dégât important n'étaient toutefois à signaler à ce stade. Qualifiant le feu "d'incident majeur", la police locale a indiqué que l'armée se tenait prête à intervenir si nécessaire.

Une ligne de plusieurs kilomètres. Au total, une cinquantaine de pompiers et dix engins se trouvaient sur place pour tenter de contenir l'incendie, qui progressait selon une ligne de plusieurs kilomètres dans cette zone faiblement peuplée de la chaîne montagneuse des Pennines, à environ une heure de route de Manchester, la grande ville du nord-ouest de l'Angleterre. "C'est un incendie très difficile à contrôler à cause de sa taille", a souligné mercredi matin Leon Parkes, un responsable des pompiers de Manchester. "C'est clairement une situation très compliquée. Les équipes de pompiers ont travaillé (toute la nuit) dans des conditions extrêmement difficiles, dans la chaleur et la fumée", a-t-il ajouté.

Vague de chaleur. Selon les médias britanniques, le feu a pris dimanche, avant d'être maîtrisé, puis de repartir à nouveau lundi, nourri par la vague de chaleur qui touche l'Angleterre depuis quelques jours.

Des habitants calfeutrés chez eux. En raison de leur proximité avec l'incendie, 34 logements ont été évacués dans la nuit de mardi à mercredi dans le village de Carrbrook et deux écoles fermées, selon un communiqué des pompiers. Sur place, certains habitants restaient calfeutrés chez eux. "On ne peut pas sortir, on y voit à peine (à cause de la fumée)", a déclaré Dee Blanchard, 28 ans, au quotidien Manchester Evening News. "Cela commence à devenir inquiétant", a-t-elle dit, expliquant avoir vu des pompiers chercher en vain des points d'eau pour alimenter leurs lances à incendie.