Royaume-Uni : un journaliste condamné à 15 mois de prison pour entrave à la justice

  • A
  • A
Royaume-Uni : un journaliste condamné à 15 mois de prison pour entrave à la justice
Mazher Mahmood, journaliste britannique (au centre), a été reconnu coupable d'entrave à la justice.@ DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP
Partagez sur :

Mazher Mahmood, 53 ans, avait retiré des preuves dans un dossier de trafic de drogue.

Surnommé le "faux cheikh" pour sa propension à se déguiser en homme d'affaires du Golfe afin de piéger des célébrités, Mazher Mahmood, journaliste britannique, a écopé vendredi de quinze mois de prison. L'homme, âgé de 53 ans, a en effet été reconnu coupable d'entrave à la justice. Celui qui s'autoproclamait le "roi du scoop" a en effet fourni des preuves tronquées à la police dans une affaire de trafic de drogue.

Une popstar piégée. Tout a commencé lorsque Mazher Mahmood a piégé la popstar britannique Tulisa Contostavlos en se faisant passer pour un riche producteur de films. En échange d'une proposition de rôle, Tulisa Contostavlos l'avait mis en contact avec un dealer qui lui avait vendu de la cocaïne. Une histoire que le journaliste avait publiée à la une du Sun on Sunday, avant de donner des preuves à la police. La popstar avait fini, en 2014, devant les tribunaux pour trafic de drogue.

Une partie du témoignage retirée. Mais selon le parquet, Mazher Mahmood et son chauffeur, Alan Smith, ont retiré de leur témoignage un passage qui aurait pu aider Tulisa Contostavlos. En effet, Alan Smith avait assisté à une conversation au cours de laquelle la popstar tenait des propos très critiques sur l'usage de drogues. Le chauffeur a commencé par rapporter cette conversation à la police, avant de réclamer qu'elle soit retirée de son témoignage. Les charges contre Tulisa Contostavlos avaient été abandonnées après le début de son procès à l'été 2014, lorsqu'il est apparu qu'elle avait été manipulée.