Royaume-Uni : quatre attaques terroristes d'extrême droite déjouées en 2017

  • A
  • A
Royaume-Uni : quatre attaques terroristes d'extrême droite déjouées en 2017
La façon dont le terrorisme d'extrême droite et le terrorisme islamiste grandissent et se nourrissent l'un l'autre est "particulièrement préoccupant"@ REUTERS
Partagez sur :

Scotland Yard s'inquiète de la façon dont le terrorisme d'extrême droite et le terrorisme islamiste se nourrissent l'un l'autre.

Quatre attaques terroristes d'extrême droite ont été déjoués l'an dernier au Royaume-Uni, a révélé le chef du contre-terrorisme britannique.

Une menace "organisée" et "significative". Mark Rowley, commissaire adjoint à Scotland Yard, a qualifié la menace terroriste d'extrême droite d'"organisée" et "significative", dans un discours prononcé lundi soir devant un groupe de réflexion. Les autorités s'inquiètent de la menace terroriste d'extrême droite en particulier depuis l'assassinat de la députée travailliste Jo Cox en juin 2016 et de l'attaque à proximité de la mosquée de Finsbury Park à Londres un an plus tard.

Hausse du terrorisme de droite. La façon dont le terrorisme d'extrême droite et le terrorisme islamiste grandissent et se nourrissent l'un l'autre est "particulièrement préoccupant", a souligné Mark Rowley. En plus des cinq attentats qui ont frappé le Royaume-Uni l'an dernier, la police a déjoué dix complots de nature islamiste depuis l'attaque de Westminster en mars 2017, et quatre autres complots inspirés par l'extrême droite, a dévoilé Mark Rowley, sans donner plus de détails. Selon lui, il est important de rendre publics ces chiffres afin d' "illustrer la croissance du terrorisme de droite".

600 enquêtes terroristes en cours. La menace terroriste globale est "considérable", avec plus de 600 enquêtes terroristes en cours concernant 3.000 personnes, a déclaré Mark Rowley, qui prendra sa retraite de la police le mois prochain. Selon le chef du contre-terrorisme, les parents extrémistes devraient se voir retirer la garde de leurs enfants, comme pour les parents pédophiles, estimant que dans les deux cas les enfants sont exposés à des "environnements pervers".

Néo-nazis et suprématistes blancs. La députée Jo Cox avait été assassinée peu avant le référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l'UE, par un sympathisant néo-nazi qui avait crié à plusieurs reprises "Britain first" (le Royaume-Uni d'abord). L'auteur de l'attaque de Finsbury Park, Darren Osborne, un père de quatre enfants, était devenu obsédé par les musulmans et s'était radicalisé dans les semaines précédant l'attaque. Selon Mark Rowley, l'opinion publique devrait être "gravement préoccupée" par le groupe "National Action", premier groupe d'extrême droite à être interdit en raison des lois antiterroristes, qu'il a décrit comme une "organisation terroriste néo-nazie et suprématiste blanche".