Romney se pose en sauveur de l'emploi

  • A
  • A
Romney se pose en sauveur de l'emploi
Mitt Romney a promis "beaucoup d'emplois", et a aussi largement évoqué sa vie personnelle.@ REUTERS
Partagez sur :

Le candidat républicain a accepté sa nomination, promettant de redresser l'économie américaine.

C'était le discours de sa vie. Mitt Romney a accepté jeudi soir sa nomination comme candidat du parti républicain pour la présidentielle de novembre, insistant sur son thème de prédilection, l'économie. Appelant à "raviver la promesse" d'une Amérique "déçue" par Barack Obama, Mitt Romney, introduit par le mythique Clint Eastwood, a promis des emplois, "beaucoup d'emplois" et dévoilé un plan en cinq points pour y parvenir.

L'objectif du candidat est d'atteindre l'indépendance énergétique à l'horizon 2020. Mitt Romney veut aussi mettre l'accent sur la formation et les PME, réduire le déficit et négocier de nouveaux traités commerciaux internationaux. 

Humaniser un candidat peu charismatique

"Le président Obama a promis de freiner la montée des océans et de guérir la planète. Ma promesse est de vous aider, vous et votre famille", a aussi lancé le républicain, très applaudi par les délégués de son parti.

Mais Mitt Romney ne s'est pas vraiment attardé sur ses idées, note le site Politico. Car le but de cette convention républicaine, et de cette allocution, était aussi d'humaniser un candidat perçu comme distant et peu charismatique. Dans ce discours retransmis en direct devant des millions d'Américains, Mitt Romney a donc largement évoqué sa vie personnelle, son parcours et sa foi mormone, dont il avait jusqu'ici peu parlé.

"Un homme de foi"

Le candidat a notamment évoqué son arrivée dans l'Etat du Massachussetts, où il a déménagé après être devenu gouverneur : "nous avons trouvé un grand cercle d'amis à travers notre église. Nous avons prié ensemble, nos enfants ont joué ensemble, et nous étions toujours prêts à nous aider les uns les autres. Et c'est ainsi qu'est l'Amérique".

Diverses personnalités et amis étaient aussi invités à venir évoquer, à la tribune, des épisodes de la vie du candidat. Membre de l'Eglise mormone, Pam Finlayson l'a ainsi décrit comme "un père aimant, un homme de foi et un ami attentionné".

"Amour inconditionnel"

Mitt Romney s'est aussi étendu sur sa vie familiale. "Mon père et ma mère ont donné à leurs enfants le plus beau des cadeaux, un amour inconditionnel. C'est un cadeau qu'Ann [son épouse] et moi avons essayé de transmettre à nos fils et nos petits-enfants", a-t-il affirmé. 

Désormais officiellement investis, le candidat et son colistier, le très conservateur Paul Ryan, vont pouvoir se lancer à corps perdu dans la course à la Maison-Blanche. Mitt Romney n'a d'ailleurs pas perdu de temps : aussitôt la convention républicaine achevée, il devait repartir en campagne vendredi en Floride et en Virginie, deux Etats-clés en vue du scrutin.