Romney n'avait pas envie d'être candidat

  • A
  • A
Romney n'avait pas envie d'être candidat
D'après son fils, Mitt Romney ne voulait pas être candidat.@ Reuters
Partagez sur :

Le rival malheureux de Barack Obama était réticent à se lancer dans la course à la Maison-Blanche.

Voila qui explique peut-être sa défaite. Le républicain Mitt Romney, candidat malheureux à la présidentielle américaine du 6 novembre, n'avait lui-même "aucune envie d'être candidat", affirme son fils, Tagg, au journal Boston Globe. "Je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui veuille aussi peu être président", va jusqu'à déclarer Tagg Romney.

>> A lire aussi : Romney, les raisons d'une "fessée"

07.11 Romney défaite 930620

© REUTERS

Après un échec en 2008 à décrocher l'investiture de son parti pour la présidentielle, Mitt Romney avait en effet assuré à sa famille qu'il n'avait pas l'intention de se représenter. Mais sa femme Ann et son fils Tagg l'ont persuadé de retenter sa chance malgré tout. "S'il avait pu trouver quelqu'un pour le remplacer, il aurait été fou de joie de lui céder sa place", martèle Tagg.

"Il n'apprécie pas être au centre de l'attention"

Car le républicain est "quelqu'un de soucieux de garder sa vie privée". "Il aime profondément sa famille et veut être avec elle, il a une grande foi en Dieu et adore son pays, mais il n'apprécie guère être au centre de l'attention", assure encore son fils.

>> A lire aussi : Que va devenir Romney ?

Une mauvaise stratégie

stuart stevens, conseiller de mitt romney

© REUTERS

Le Boston Globe revient aussi longuement sur les raisons de l'échec de Mitt Romney, qui était notamment très déçu de ne pas avoir à ses côtés pendant la campagne son conseiller Mike Murphy, artisan de sa campagne réussie de 2002 pour devenir gouverneur du Massachussetts. Son remplaçant, Stuart Stevens, avait déjà travaillé avec le républicain sur sa campagne perdue de 2008. Sa stratégie : concentrer les attaques contre le président Obama et l'économie du pays, plutôt que de mettre en avant la personnalité et le parcours de Mitt Romney, comme le souhaitait sa famille.

Une mauvaise idée, analyse le conseiller de Barack Obama, David Axelrod, pour qui "toute candidature doit se baser sur une biographie". Et pour qui l'erreur de Mitt Romney a constitué un véritable "cadeau" dans la campagne.