Romney aurait acheté des followers

  • A
  • A
Romney aurait acheté des followers
Mitt Romney aurait acheté des abonnés pour son compteTwitter.@ REUTERS
Partagez sur :

Le candidat républicain est accusé d'avoir payé pour doper son compte Twitter.

Déjà pris dans une polémique sur sa fortune et son rôle de gestionnaire du fonds d'investissement Bain Capital, Mitt Romney n'avait pas besoin d'être en plus soupçonné de triche. Le candidat républicain est pourtant accusé d'avoir acheté des followers, des abonnés pour son compte Twitter. C'est le blog 104Elect, spécialisé dans les statistiques de Twitter, qui a débusqué la bizarrerie : Mitt Romney a en effet gagné 116.000 followers au cours du week-end dernier.

Au cours du mois dernier, le candidat n'a pourtant gagné que 3.000 à 4.000 abonnés par jour, contre 93.000 pour la seule journée du 21, décompte le blog, graphiques à l'appui. Or, aucun événement particulier ne justifie une telle augmentation, et le nombre de mentions et de "retweets" du candidat n'a pas connu une hausse particulière pendant le week-end.

20 euros les 15.000 followers

Parmi ces nouveaux abonnés, un certain nombre semblent être des comptes "fantômes", souligne Le Monde. Ils sont en effet plusieurs à afficher la même photo de profil, avec une biographie des plus sommaires, comme le montre ce montage publié sur le réseau social.

twitter romney

© CAPTURE D'ECRAN TWITTER

Ces comptes seraient bien de faux comptes, créés par des entreprises qui proposent, moyennant finances, d'augmenter le nombre de followers, indique la RTBF. Pour 24,99 dollars, soit environ 20 euros, n'importe qui peut ainsi se payer 15.000 abonnés de plus.

Ce n'est peut-être pas le candidat républicain qui est à l'origine de cette supercherie. "Je trouve cela trop évident pour que ce soit le fait de l'équipe de Mitt Romney. C'est peut-être quelqu'un qui essaie de monter cette affaire pour lui nuire", pondère l'auteur du blog 140Elect.

Plaisanteries des twittos

Reste que l'affaire a beaucoup amusé les twittos. Utilisant le hashtag #MoreFakeMitt, les internautes ont rivalisé d'humour pendant le week-end. @EmilClaesson note ainsi que "Mitt crée des followers plus vite qu'il ne délocalise des emplois", allusion à l'affaire Bain Capital, le fonds d'investissement qui aurait contribué à la suppression de nombreux emplois aux Etats-Unis.



@TheDailyEdge plaisante de son côté avec la polémique autour des comptes que Mitt Romney possèderait aux îles Caïmans et assure que près de la moitié des abonnés du candidat "disent 'vivre' dans une boîte postale aux îles Caïmans". Un autre twitto note que Mitt Romney était tout simplement jaloux de Barack Obama : avec un peu plus de 806.000 abonnés, il est en effet loin d'égaler les plus de 17 millions de followers du président américain.