Réunion sur la Syrie avec John Kerry dimanche à Paris

  • A
  • A
Réunion sur la Syrie avec John Kerry dimanche à Paris
Jean-Marc Ayrault rassemblera John Kerry et plusieurs ministres européens à Paris pour évoquer la Syrie.@ SERGEI SUPINSKY / AFP
Partagez sur :

Plusieurs ministres européens et le chef de la diplomatie américaine John Kerry seront à Paris dimanche pour discuter des pourparlers en Syrie.

Le chef de la diplomatie américaine John Kerry et ses homologues français, allemand, britannique et italien se réuniront dimanche à Paris pour faire le point sur la Syrie avant la reprise des pourparlers de paix à Genève, a annoncé mercredi le ministre français Jean-Marc Ayrault.

Revenir aux négociations de paix. Les cinq ministres vont examiner la solidité de la trêve en vigueur depuis le 27 février et "si tout avance comme nous le souhaitons (...) encourager l'opposition à revenir à la table des négociations", a déclaré le ministre français des Affaires étrangères à quelques journalistes à l'occasion d'un déplacement au Caire. Les Européens vont aussi demander aux Américains, promoteurs avec les Russes de l'accord de trêve, à "être associés étroitement au contrôle de l'efficacité du cessez-le-feu en Syrie", a ajouté Jean-Marc Ayrault. Ils entendent s'assurer que les frappes russes qui se poursuivent visent bien uniquement les groupes djihadistes Front Al-Nosra (branche syrienne d'Al-Qaïda) et Etat islamique (EI) et non l'opposition plus modérée. "Nous devons rester vigilants", a souligné Jean-Marc Ayrault.

La Libye également évoquée. Le gouvernement syrien a annoncé sa venue à Genève pour des négociations de paix prévues le 14 mars selon Damas. L'opposition, qui juge prioritaire la mise en place d'une autorité de transition sans rôle pour le président Bachar al-Assad, n'a pas encore tranché sur sa présence à ces pourparlers. John Kerry, Jean-Marc Ayrault, Frank-Walter Steinmeier, Philip Hammond et Paolo Gentiloni ainsi que la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini discuteront également de la situation en Libye, au Yémen et en Ukraine, a précisé le ministre français.