Retour de "Baby Doc" en Haïti

  • A
  • A
Retour de "Baby Doc" en Haïti
Jean-Claude Duvalier salue ses partisans, à l'aéroport de Port-au-Prince.@ Reuters
Partagez sur :

L'ex-dictateur Jean-Claude Duvalier a atterri à Port-au-Prince, après 25 ans d'exil en France.

En descendant de l’avion dimanche, l’ex-dictateur Jean-Claude Duvalier, surnommé "Baby Doc", a embrassé le sol. Il a déclaré : "Haïti mon pays, le pays de Dessalines", en référence au héros de l’indépendance de l’île Jean-Jacques Dessalines.

C’est la première fois que celui qui s’était proclamé "président à vie" pose le pied en Haïti, après 25 ans d’exil en France. Il a dit aux journalistes qu’il était "venu pour aider" le peuple haïtien, alors que le pays traverse une grave crise politique. Sa compagne Véronique Roy a précisé que le séisme du 12 janvier 2010 et ses quelque 250.000 victimes a été le "déclic" qui a poussé le couple à revenir.

Accusé de détournement de fonds

Si de nombreux partisans se sont rassemblés à l’aéroport de Port-au-Prince dans une atmosphère festive, le retour de "Baby Doc" ne plaît pas à tout le monde. Il faut dire que l’ex-dictateur a été accusé d’avoir détourné plus de 100 millions de dollars, pendant l’exercice de son pouvoir.

Depuis, à la retraite dans des villas de la Côte d’Azur, il n’avait cessé de répéter qu’il souhaitait revenir "un jour" en Haïti. C’est chose faite, et le jour même où devait être organisé le second tour de la présidentielle. Un second tour repoussé sine die, suite aux soupçons de fraude lors du 1er tour du scrutin.