"Restaurer la crédibilité de l'Eglise"

  • A
  • A
"Restaurer la crédibilité de l'Eglise"
@ Reuters
Partagez sur :

Le Pape dénonce les abus des prêtres irlandais et veut améliorer leur formation.

Ne pas laisser s’insinuer le doute dans l’un des bastions européens du catholicisme. C’est le but du Pape Benoît XVI, qui a convoqué lundi et mardi la vingtaine d'évêques d'Irlande au Vatican pour prendre des mesures "concrètes" afin de "restaurer la crédibilité morale et spirituelle de l'Eglise", éclaboussée par un scandale de pédophilie.

Les évêques d'Irlande se sont engagés à coopérer avec la justice de leur pays, alors que la hiérarchie a jusque là couvert les évêques ayant abusé de centaines d'enfants pendant des décennies.

Benoît XVI a dénoncé "l'échec des autorités de l'Eglise irlandaise pendant des années pour agir avec efficacité face à ces cas d'abus sexuels sur des jeunes par des membres du clergé irlandais et des religieux".

Des crimes favorisés par "l'affaiblissement de la foi"

Le Pape a demandé aux évêques de la "détermination" pour "affronter la crise actuelle avec honnêteté et courage". Il a appelé de ses vœux "des mesures concrètes pour panser les plaies de ceux qui ont été abusés" sans pour autant donner plus de précisions.

"L'affaiblissement de la foi a été un facteur déterminant qui a contribué au phénomène d'abus sexuel sur les mineurs", a déclaré le Pape. Il a demandé à ce sujet "une réflexion théologique profonde" et appelé à "une meilleure préparation humaine, spirituelle, académique et pastorale des candidats à la prêtrise et la vie religieuse.

Cette rencontre est intervenue après des affaires similaires aux Etats-Unis et en Australie et alors qu'un nouveau scandale de pédophilie vient d'éclater en Allemagne, où trois professeurs de collèges jésuites ont commis des abus sexuels dans les années 1970 et 1980.