Regain de tension entre Israéliens et Palestiniens

  • A
  • A
Regain de tension entre Israéliens et Palestiniens
@ Maxppp
Partagez sur :

La réunion du Quartette s'est ouverte lundi à New York alors que les violences se multiplient.

C'est le week-end le plus meurtrier à Gaza depuis plus de trois ans.Vingt trois Palestiniens ont été tués et plus de 70 blessés lors de raids lancés depuis vendredi par les autorités israéliennes en riposte à des tirs de roquettes. Ce regain de violence intervient alors que débute lundi à New York une réunion du Quartette pour débloquer le processus de paix. Europe1.fr fait le point sur la situation.

Quel a été l'élément déclencheur ? Après plusieurs semaines de calme relatif, les violences ont repris vendredi après la mort de deux chefs activistes tués dans l'explosion d'une voiture prise pour cible par l'armée israélienne. Selon Tsahal, les Comités de résistance populaire (CRP) étaient "responsables de la préparation d'une attaque terroriste qui devait avoir lieu via le Sinaï (en Egypte) dans les prochains jours".

La réponse a été immédiate et presque prévisible. Les activistes palestiniens ont multiplié les tirs de roquettes vers plusieurs grandes villes  : Beersheva, Ashdod et Ashkelon. Au total plus 143 projectiles de "toutes sortes" ont été tirés vers le territoire israélien. Sur ce total, 52 roquettes ont été détruites en vol par les batteries antimissiles Iron Dome (Dôme de fer), un système israélien d'interception, a indiqué un porte-parole de l'armée.

Des tirs auxquels l'aviation israélienne n'a pas manqué de répondre par des raids dits de "représailles". Les frappes ont "visé un dépôt d'armes et quatre sites de lancement de roquettes dans la nord de la bande de Gaza, ainsi qu'un autre dans le sud", a affirmé une porte-parole de l'armée.

Quel est le bilan de ces violences ? Deux Palestiniens ont été tués lundi par un nouveau raid israélien sur le nord de la bande de Gaza. Au total, 23 ont trouvé la mort depuis vendredi dont un adolescent de 15 ans et un enfant de 12 ans. Plus de 70 personnes ont également été blessées.

Comment réagit la communauté internationale ? La Chine a appelé lundi l'Etat hébreu à "cesser ses raids", se disant "préoccupée par la détérioration de la situation à Gaza". Les Etats-Unis s'étaient aussi dits ce week-end "profondément préoccupés", en appelant "les deux parties à tout mettre en oeuvre pour que le calme revienne".

Le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a également affirmé samedi avoir noué des contacts avec l'Égypte, notamment pour réinstaurer une trêve tacite avec Israël.

Où en est le processus de paix ? Il est au point mort depuis septembre 2010. Le Quartette, composé des Etats-Unis, de la Russie, de l'Union européenne et de l'ONU, ne s'est pas formellement réuni depuis  l'Assemblée générale de l'ONU, le  23 septembre 2011 à New York. Depuis cette date, des réunions exploratoires entre Israéliens et Palestiniens se sont tenues à Amman en janvier, sous l'égide du roi de Jordanie et du Quartette. En vain. Les négociations directes entre les deux camps n'ont toujours pas repris.

Que réclame chacune des deux parties ? Pour reprendre les pourparlers, les Palestiniens exigent notamment un gel complet de la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Une demande à laquelle le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, a répondu par une fin de non recevoir.

Israël, de son côté, exige des Palestiniens qu'ils commencent des négociations directes sans conditions préalables.