Raqqa : un accord pour évacuer des djihadistes

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Des djihadistes, syriens et étrangers, sont concernés par l'accord d'évacuation conclu pour Raqqa, alors que Daech est en passe de perdre ses derniers réduits dans cette ville.

Les djihadistes auront la vie sauve. Un accord a été passé entre l'Etat islamique et des chefs tribaux de la région de Raqqa, capitale de l'organisation terroriste en Syrie, sur le point d'être reprise par les Kurdes après d'intenses combats.

Évacués en bus. Les 400 à 500 combattants de Daech, syriens et étrangers, qui résistaient à Raqqa, vont donc pouvoir être évacués. Des bus vont les emmener vers la province voisine de Der Ezzor, où le groupe est également présent. "Les combattants étrangers ont deux choix : se rendre ou être évacués par des bus", a souligné Omar Allouche, un haut responsable du Conseil civil de Raqqa. Cet accord devrait également permettre d'évacuer les 400 otages civils - des femmes et des enfants - détenus par l'Etat islamique à Raqqa, qui leur ont jusqu'ici servi de boucliers humains.

Le risque de perdre la trace de combattants français. La coalition internationale, dont fait partie la France, se montre très critique vis-à-vis de cet accord. En effet, parmi les djihadistes étrangers de Raqqa figurent des Européens, et possiblement des Français, dont on risquerait de perdre la trace. Pour rappel, c'est depuis Raqqa que plusieurs attentats qui ont frappé l'Europe ces dernières années, notamment ceux du 13 novembre 2015 à Paris, avaient été commandités. 

La dernière fois qu'un accord de ce type a été passé, c'était l'été dernier. La coalition avait alors envoyé des raids pour empêcher le convoi de djihadistes d'arriver à destination.