Radovan Karadzic partiellement acquitté

  • A
  • A
Radovan Karadzic partiellement acquitté
@ REUTERS/Damir Sagolj
Partagez sur :

Les juges du Tribunal pénal international ont rejeté l'un des 10 chefs d'inculpation pour génocide.   

Radovan Karadzic a été acquitté jeudi, d'un des chefs d'inculpation de génocide qui lui valent d'être poursuivi devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY). Les magistrats ont en effet estimé que certaines accusations portées à l'encontre de l'ancien chef politique des séparatistes serbes de Bosnie n'étaient pas suffisamment étayées.

Radovan Karadzic ne sera donc pas jugé pour plusieurs crimes commis par les forces bosno-serbes dans un certain nombre de municipalités de Bosnie en 1992.

Guerre de Bosnie : 100.000 morts

Les juges de La Haye ont en revanche validé les dix autres chefs d'inculpation pour génocide et crimes de guerre, dont le massacre de Srebrenica.

Ratko Mladic, à gauche, et Radovan Karadzic, également poursuivi par le TPI.

© REUTERS

Les avocats du président de l'autoproclamée République serbe de Bosnie (1992-1995) demandaient également le rejet des dix autres chefs d'inculpation retenus contre leur client, dont le massacre de 8.000 hommes et adolescents musulmans en juillet 1995 à Srebrenica et le siège de Sarajevo. Ils ont été déboutés.

Formellement inculpé en 1995, arrêté en 2008 près de Belgrade après treize années de clandestinité et transféré aux Pays-Bas, Radovan Karadzic est jugé depuis 2009 par le TPIY. Radovan Karadzic, 66 ans, est accusé de crimes durant la guerre de Bosnie, qui avait fait 100.000 morts et 2,2 millions de déplacés entre 1992 et 1995.