Quel programme pour Donald Trump ?

  • A
  • A
Quel programme pour Donald Trump ?
@ MARC PISCOTTY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

En parallèle de l’investiture du candidat républicain, le parti a également adopté le programme qui sera défendu par Donald Trump pour les quatre prochaines années.

Il fait 58 pages, mais ne propose rien de nouveau. Le programme adopté par les républicains lors de la convention de Cleveland, mardi, n’a réservé aucune surprise.  Le texte, résolument tourné vers le passé, a d’ailleurs été adopté dans la plus grande indifférence. "Le programme a été occulté par l’affaire du plagiat de Melania Trump", regrette une éditorialiste du Los Angeles Times, mercredi matin. "Résultat, le programme du parti républicain a été très largement sous-médiatisé", ajoute-t-elle.

Mariage gay, avortement, armes à feu : les républicains confirment leur position et leurs oppositions. "C'est le programme le plus conservateur de l'histoire moderne", s'est réjoui David Barton, un militant de la droite religieuse, présent à la convention. Un programme que les républicains appliqueront ces quatre prochaines années, si Donald Trump l’emporte sur Hillary Clinton le 8 novembre prochain.

Les enfants élevés dans une famille traditionnelle avec deux parents tendent à être en meilleure santé physique

Non au mariage homosexuel et aux familles homoparentales

Sans surprise, le parti confirme sa position contre l’union des personnes de même sexe. Mais le "Grand Old party" va plus loin en souhaitant que la décision de la Cour suprême sur le mariage pour tous soit renversée. Dans leur programme, les républicains vont jusqu’à justifier leur position en affirmant qu’un enfant issue d’une famille "traditionnelle" "tend à être en meilleure santé physique".

Parmi les extraits du programme publiés dans la presse, on trouve notamment celui-ci : "Le mariage et la famille traditionnels, basé sur le mariage d'un homme et d'une femme, est la fondation d'une société libre (... ) Les enfants élevés dans une famille traditionnelle avec deux parents tendent à être en meilleure santé physique et émotionnelle, moins susceptibles de consommer des drogues et de l'alcool, d'être impliqués dans des actes criminels, et (pour les filles) d'être enceintes en dehors du mariage."

L’avortement interdit…
Dans le programme, on trouve aussi une vive opposition à l’avortement. Pourtant, le sulfureux milliardaire n’y a pas toujours été opposé. Il semblerait que le poids des anciens du parti l’ait emporté. "Nous affirmons l'aspect sacré de la vie humaine, et affirmons que l'enfant non né a un droit fondamental à la vie qui ne peut pas être enfreint", détaille le programme.

Fin mars, Donald Trump avait provoqué un tollé en déclarant que les femmes qui ont recours à l’avortement devaient être punies. Il avait ensuite fait marche arrière, tout en restant très flou quant à sa position sur le sujet.

Vive le charbon et le gaz de schiste !

Donald Trump défendra également la production de charbon et  de gaz de schiste. "Le parti démocrate ne comprend pas que le charbon est une ressource énergétique locale propre, abondante, bon marché. Les mineurs doivent être protégés du programme radical anti-charbon du parti démocrate", peut-on lire.

Le débat autour du gaz de schiste est vif aux Etats-Unis et dans le monde. Les effets des exploitations de ces sources d’énergie sont encore méconnus et des études ont déjà mis en avant leurs effets néfastes sur la santé et sur l’environnement.                

Un grand mur entre les Etats-Unis et le Mexique
Là encore, aucune surprise, Donald Trump en parle depuis des mois : le républicain veut construire un grand mur entre les Etats-Unis et le Mexique. "Nous sommes pour la construction d'un mur le long de toute la frontière sud (avec le Mexique) et pour protéger tous nos ports d'entrée", détaille le programme. "Le mur à la frontière doit couvrir l'intégralité de la frontière sud et doit suffire à stopper le trafic des véhicules et des piétons".

Le port d’arme, un droit voulu… par Dieu                 
 S’il accède à la Maison-Blanche, Donald Trump défendra le droit des Américains à posséder et porter des armes. Un "droit naturel et inaliénable antérieur à la Constitution et assuré par le 2e amendement. (...) Un droit donné par Dieu à l'auto-défense", affirme le texte adopté à la convention.