Critiquer les filles de Barack Obama, une bien mauvaise idée !

  • A
  • A
Critiquer les filles de Barack Obama, une bien mauvaise idée !
@ REUTERS
Partagez sur :

ETATS-UNIS - Une attachée de presse d'un élu républicain a démissionné car ses critiques sur les deux filles de Barack Obama avaient suscité un tollé.

Quand on est ado, on est rarement emballé par les fêtes de famille et les traditions. Les deux filles de Barack Obama, Sasha, 13 ans, et Malia, 16 ans, ne dérogent pas à la règle : comme chaque année, leur père a "gracié" une dinde à la Maison-Blanchejuste avant la fête de Thanksgiving. Et comme chaque année depuis 2009, ses deux filles étaient présentes, sauf qu'elles n'étaient visiblement pas ravies d'être là. Cette attitude leur a valu une volée de bois vert de la part d'une conseillère en communication républicaine, qui a depuis présenté ses excuses et annoncé qu'elle allait démissionner.

>> LIRE AUSSI - Obama, la dinde et la grâce présidentielle : une drôle de tradition

La mine renfrognée. Sur les images de la petite cérémonie, Sasha et Malia affichent une mine renfrognée, ne feignant même pas de rire aux blagues de leur père. Les deux ados refusent même de toucher la dinde graciée.

 

Evidemment, les observateurs, amusés, n'ont pas manqué de souligner ce manque d'enthousiasme, à l'image du site Gawker, qui note que "même la pompe et les rituels de la Maison-Blanche ne peuvent rivaliser avec la force la plus puissante que l'homme ait jamais connu : le mépris d'un ado". Le contraste est en tout cas saisissant quand on compare les images de cette année avec celles de 2009 :

Filles Obama-2009

© REUTERS


Ou avec les photos prises lors de la cérémonie en 2011 :

Filles Obama-2011

© REUTERS


"Faites preuve d'un peu de classe". Mais au-delà des commentaires amusés, la conseillère en communication d'un élu républicain a trouvé le moyen de susciter la polémique. Sur son compte Facebook, Elizabeth Lauten a publié un petit texte dans lequel elle s'adresse aux deux jeunes filles, les enjoignant à "faire preuve d'un peu de classe", indique le Washington Post. "Respectez au moins le rôle que vous avez à jouer", écrit-elle, ajoutant : "faites au moins comme si le fait d'être à la Maison-Blanche avait de l'importance pour vous". Elizabeth Lauten s'attaque ensuite à la tenue vestimentaire des deux ados, jugée trop courte : "habillez-vous comme si vous méritiez le respect, pas une place dans un bar". 

Mais cette attaque pas très fine s'est aussitôt retournée contre elle sur les réseaux sociaux. Elizabeth Lauten a rapidement effacé son message, avant d'en publier un autre, dans lequel elle présente ses excuses. "Après plusieurs heures de prière, de discussion avec mes parents et de relecture de ce que j'avais écrit, je me rends compte à quel point mes mots étaient blessants", écrit celle qui se présente comme une spécialiste de la communication. Ses excuses n'ont pas convaincu grand'monde. Comme le note cette journaliste sur Twitter, "s'il faut des heures de prière pour qu'un adulte se rende compte qu'il est horrible d'insulter des enfants sur Facebook, il faut peut-être prier plus..."



Après un week-end de critiques virulentes à son encontre, Elizabeth Lauten, porte-parole du républicain Stephen Fincher, a finalement été poussée vers la sortie. L'attachée de presse a confirmé son intention de démissionner lundi à plusieurs médias américains, dont NBC News et Fox News.