Quand le Pentagone traque…le Père Noël

  • A
  • A
Quand le Pentagone traque…le Père Noël
Partagez sur :

Les enfants pourront suivre en direct sur le Net la tournée du Père Noël. Un service assuré par … le Secrétariat américain à la Défense.

Depuis plus d’un demi-siècle, le Norad, Commandement de la Défense aérospatiale de l’Amérique du Nord, informe les enfants de l’avancée de la tournée du Père Noël. Un rôle que ce département du Secrétariat américain à la Défense a endossé par le plus pur des hasards.

En 1955, une publicité pour un magasin imprimée dans le journal local de Colorado Springs proposait aux enfants d’appeler directement le Père Noël. Par erreur, le numéro de téléphone indiqué sur l’annonce était celui du téléphone rouge du centre des opérations du Conad (ex Norad), qui se trouve à Colorado Springs. Submergé d’appels d’enfants, le colonel Harry Shoup, de garde lors du réveillon de Noël, a décidé de jouer le jeu, raconte le site du Secrétariat américain à la Défense.

Pourtant en pleine Guerre Froide, le colonel a demandé à ses collaborateurs de donner la position du Père Noël à tous les enfants qui appelaient. Et c’est ainsi qu’un département militaire censé surveiller en permanence les airs et les mers des Etats-Unis et du Canada s’est chargé de cette mission très incongrue.

Le Norad, créé en 1958 pour remplacer le Conad, a poursuivi cette tradition, désormais vieille de 54 ans. Evolution technique oblige, ce service, qui à l’origine était uniquement téléphonique et destiné aux Américains, est disponible sur le Web depuis 1998. A chaque réveillon, près d’un milliard de connexions sont enregistrées sur le site Internet "Norad sur la piste du Père Noël", et le Norad reçoit "140.000 emails et 95.000 appels téléphoniques", rapporte The Independent.

Traduit en sept langues, dont le français, il permet à des enfants originaires de 210 pays de s’informer sur l’avancée exacte de la tournée du Père Noël avant d’aller se coucher, et de découvrir leurs cadeaux au pied du sapin le 25 décembre. Grâce à Google Earth, ils peuvent voir les montagnes, les vallées et les bâtiments par-dessus lesquels il passe.

En attendant Noël, ils peuvent également suivre l’avancée des préparatifs de la tournée en direct du Pôle Nord, et notamment la sélection des rennes qui accompagneront le Père Noël. Le site annonce également la diffusion de "vidéos filmées la nuit du réveillon de Noël par les caméras numériques haute vitesse", témoignant du long périple du vieux Père Noël. En effet, comme l’explique bien le Norad, le Père Noël évolue "dans son propre continuum spatio-temporel", ce qui explique que cet homme âgé de 16 siècles puisse passer en moyenne "2 ou 3 millièmes de secondes par maison".