Quand le PDG de Yahoo! gonfle son CV

  • A
  • A
Quand le PDG de Yahoo! gonfle son CV
@ Max PPP
Partagez sur :

Le groupe a admis que Scott Thompson n'était pas diplômé en informatique mais en comptabilité.

Doper son CV "par inadvertance". C'est l'explication trouvée par Yahoo! pour expliquer les inexactitudes sur le curriculum vitae de son nouveau directeur général. Scott Thompson, nommé à la tête du moteur de recherches il y a quatre mois, a gonflé son palmarès universitaire.

Un document officiel transmis à la SEC, l’autorité américaine de régulation des marchés, assure que le PDG a reçu un diplôme d’informatique à l’université de Easton, dans le Massachusetts, en 1979. Sauf que cette formation a été créée l'année suivante dans cette université, rapporte le Wall Street Journal. En réalité,  Scott Thompson n'a jamais mis les pieds dans cette prestigieuse faculté. Il est seulement diplômé en comptabilité au Stonehill College, une université catholique située à proximité de Boston.

"Un dirigeant hautement qualifié"

"Cela ne change en rien le fait que Scott Thompson est un dirigeant hautement qualifié avec un passé de succès dans la direction de grandes entreprises du secteur de la haute technologie grand public", a indiqué Yahoo! au Wall Street Journal.

Le moteur de recherche met ainsi en avant les différentes expériences professionnelles de son PDG. Scott Thompson dirigeait auparavant PayPal, la filiale de paiements en ligne du distributeur eBay. Il a également été à la tête de Visa USA, précise CNet News.

Un contexte tendu à Yahoo!

Le directeur général de Yahoo! a pris ses fonctions en janvier après la démission de son prédécesseur Carol Bartz qui avait échoué à remettre le site sur la voie de la croissance. Beaucoup de responsabilités pèsent donc sur les épaules du nouveau PDG. Certains actionnaires du groupe aimeraient d'ailleurs déjà le voir remplacé.

C'est Internet un fonds d'actionnaires de Yahoo! qui a fait émerger la polémique sur le CV de Scott Thompson dans une lettre ouverte. Le fonds Third Point, qui revendique 5,8% des parts de Yahoo!, avaient fait valoir que "si Scott Thompson a embelli ses qualifications universitaires, premièrement cela sape sa crédibilité en tant qu'expert des hautes technologies et deuxièmement cela donne une mauvaise image du caractère du directeur général chargé de mener Yahoo! dans cette phase difficile".

Third Point avait également mis en cause le diplôme d'une administratrice, Patti Hart, qui avait piloté l'embauche de Scott Thompson. "S'il y a eu des déclarations inexactes, cela confirmerait une nouvelle fois que Yahoo! a désespérément besoin d'un remise à nouveau totale de sa gouvernance d'entreprise", avait conclu Third Point.

Une guerre de poste

En réalité, le fond d'actionnaires espère faire pression plus globalement sur la stratégie du groupe pour obtenir des sièges au conseil d'administration. Son directeur, Daniel Loeb, espère en effet être élu lors de la prochaine assemblée générale du groupe dont la date n’a pas encore été fixée. De son côté, Yahoo! avait indiqué s'opposer à ce que le patron de Third Point siège à son conseil d'administration, estimant qu'il n'avait pas lui-même les qualités requises. Le groupe a toutefois proposé que le fonds nomme deux autres personnalités.