Quand la NRA arme Hansel et Gretel

  • A
  • A
Quand la NRA arme Hansel et Gretel
@ KAREN BLEIER / AFP
Partagez sur :

Sur son site web, le lobby américain des armes à feu propose des versions revisitées de contes pour enfants.

"Heureusement, Hansel et Gretel avaient appris à manier le fusil avec leurs parents". La NRA, le lobby des armes à feu aux Etats-Unis, vient de publier sur son site dédié à la famille (NRA family) deux contes pour enfants revisités, façon pro-armes.

La grand-mère et son revolver. Ainsi dans le célèbre conte des frères Grimm revisité, Hansel et Gretel réussissent à libérer les enfants retenus par l’horrible sorcière grâce aux fusils qu’ils avaient emportés avec eux. Dans Le Petit chaperon rouge, c’est la grand-mère qui pointe son revolver sur le grand méchant loup pour libérer sa petite fille. "Le grand méchant loup réalisa alors à quel point il détestait ces familles qui avaient appris à se défendre", peut-on lire.

L'auteure de ces contes revisités s’appelle Amelia Hamilton, une militante conservatrice pro-armes. Sur Twitter, la jeune femme estime que Le Petit Chaperon rouge aurait été bien plus en sécurité si elle avait pu porter une arme".

"Vendre encore plus d’armes". Cette série de contes, façon NRA, avait été annoncée en janvier sur le site du lobby accompagné de l'explication suivante : "Vous êtes-vous déjà demandé comment finiraient ces contes de fées si les malheureux Petit Chaperon rouge et Hansel et Gretel avaient appris à utiliser des armes à feu en toute sécurité?"

Du côté des anti-armes, la sortie de ces deux histoires a suscité un tollé. Pour Lad Everitt, de l’association "Stop les violences par armes", la volonté de la NRA est surtout ici "de vendre encore plus d’armes et non pas une question de sécurité. Il s’adresse à leurs futurs consommateurs : les enfants qui achèteront des armes demain".