Aqpa, la branche la plus dangereuse d'Al-Qaïda

  • A
  • A
Aqpa, la branche la plus dangereuse d'Al-Qaïda
Harith al-Nadhari, un des responsables religieux d'Aqpa@ Capture d'écran
Partagez sur :

Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a revendiqué l'attaque contre Charlie Hebdo dans une vidéo. 

L'INFO. "Nous, Al-Qaïda dans la péninsule arabique, revendiquons la responsabilité de cette opération destinée à venger le prophète" Mahomet. Dans une vidéo mise en ligne mercredi, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), basée au Yémen et considérée comme la branche la plus dangereuse d'Al-Qaïda, revendique l'attentat qui a décimé la rédaction de Charlie Hebdo. Dès vendredi, un responsable religieux d'Aqpa avait menacé la France de nouvelles attaques. Que sait-on exactement de cette organisation ?

>> LIRE AUSSI - Al-Qaïda au Yémen revendique l'attentat contre Charlie Hebdo

La branche la plus dangereuse d'Al-Qaida. Basée au Yémen, cette structure est née en janvier 2009 de la fusion des branches saoudienne et yéménite d'Al-Qaïda. Elle est considérée par les Etats-Unis comme la branche la plus active et la plus dangereuse du réseau extrémiste. Washington a même promis 10 millions de dollars pour toute information conduisant à la localisation du chef d'Aqpa, le Yéménite Nasser Al-Whaychi, et de sept autres dirigeants du groupe.

>> LIRE AUSSI - "Il existe une forte rivalité entre l'Etat islamique et Al Qaïda"

Charb était dans leur viseur depuis 2013. Aqpa a notamment appelé à plusieurs reprises ses partisans à s'en prendre à la France, engagée en Irak auprès des forces de la coalition contre le groupe Etat islamique, mais aussi en Afrique contre les djihadistes. Le magazine d'Aqpa en anglais, "Inspire", lancé dans le but de susciter des vocations de "loup solitaire" à l'étranger, a d'ailleurs appelé ses partisans à mener des attentats en France. Le directeur de la publication de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, Stéphane Charbonnier, surnommé Charb, figurait sur sa liste de personnes à abattre depuis 2013. Il a été tué mercredi par les frères Kouachi. Dans un appel passé à BFMTV, Chérif Kouachi, le cadet, avait indiqué avoir séjourné en 2011 au Yémen et avoir été "envoyé" par Al-Qaïda au Yémen pour agir en France.

>> LIRE AUSSI - Comment l'Etat islamique a ringardisé Al-Qaïda

Plusieurs attentats revendiqués. Ces dernières années, le groupe terroriste a revendiqué une série d'importants d'attentats, aussi bien au Yémen qu'à l'étranger. En novembre 2010, il a revendiqué la responsabilité de l'envoi de colis piégés aux Etats-Unis et de l'explosion d'un avion cargo américain deux mois plus tôt à Dubaï. En 2009, un kamikaze d'Aqpa a failli tuer le ministre saoudien de l'Intérieur Mohammed ben Nayef, en se faisant exploser en sa présence. La même année, le jour de Noël, ils ont tenté de faire exploser un avion de ligne américain. Et à en croire Harith al-Nadhari, un des responsables religieux d'Aqpa, ils n'ont pas l'intention de s'arrêter : "vous ne serez pas en sécurité tant que vous combattrez Allah, Son messager et les croyants".