Proche-Orient : l'Elysée juge l'escalade des violences "préoccupante"

  • A
  • A
Proche-Orient : l'Elysée juge l'escalade des violences "préoccupante"
@ ABBAS MOMANI / AFP
Partagez sur :

Cinq Israéliens ont été blessés dans des attaques au couteau samedi à Jérusalem et depuis vendredi, onze Palestiniens ont trouvé la mort face aux tirs israéliens. 

L'Elysée a jugé dimanche que "l'escalade des violences dans les territoires palestiniens et à Jérusalem est extrêmement préoccupante et dangereuse", dans un communiqué. La présidence de la République française estime que "tout doit être mis en oeuvre pour apaiser la situation et mettre fin à ce cycle qui a déjà fait de trop nombreuses victimes". "Cette nouvelle dégradation de la situation confirme aussi l'urgence de recréer un horizon politique", poursuit l'Elysée. "La France y travaille depuis des mois et ne ménagera aucun effort en ce sens", a ajouté la présidence. 

Raid israélien à Gaza. Une femme enceinte et sa fille âgée de deux ans ont été tuées dans un raid aérien israélien qui a détruit leur maison dans le nord de la bande de Gaza, ont annoncé tôt dimanche matin des sources médicales. Depuis vendredi, le bilan est désormais de onze morts du côté des Palestiniens, tués par des tirs israéliens.

Attentat déjoué en Israël dimanche. En Israël, un homme a blessé au couteau trois policiers israéliens samedi après-midi à Jérusalem-Est avant d'être tué par balle. Deux Israéliens avaient aussi été légèrement blessés plus tôt dans la journée toujours à Jérusalem. Cela porte à quatorze le nombre d'attaque à l'arme blanche en huit jours contre des Israéliens ou des juifs de la part de Palestiniens dans leur très grande majorité. Un attentat-suicide a également été déjoué dimanche matin en Cisjordanie occupée.