Procès polémique au Pakistan

  • A
  • A
Procès polémique au Pakistan
@ REUTERS/Faisal Mahmood
Partagez sur :

Une jeune fille accusée d'avoir brûlé le Coran, mais l'accusation est ébranlée. L'audience est repoussée à cause d'une grève.

La jeune chrétienne pakistanaise accusée d'avoir profané le Coran devra rester en prison jusqu'à vendredi minimum. L'audience sur sa demande de libération conditionnelle, prévue lundi, a en effet été reportée en raison d'une grève des avocats.

Rimsha, adolescente illettrée âgée d'environ 14 ans qui habite le quartier pauvre de Mehrabad, à la périphérie d'Islamabad, croupit en prison depuis plus de deux semaines. Elle aurait, selon des voisins, brûlé des versets du Coran. Un crime passible de la prison à vie au Pakistan.

Le 16 août dernier, un voisin s'était ainsi rendu chez l'imam de la mosquée du quartier pour lui dire que l'adolescente venait de brûler sous ses yeux, dans un terrain vague, de nombreuses feuilles de papier, y compris des versets du Coran en arabe. L'imam de la mosquée avait alors mobilisé ses fidèles et fait pression sur la police pour qu'elle arrête la jeune chrétienne.

"Expulser des chrétiens"

Mais la police pakistanaise a écroué ce week-end l'imam auteur de la plainte, Hafiz Mohammed Khalid Chishti. Ce dernier est soupçonné d'avoir lui-même brûlé des pages du texte sacré afin de fabriquer de fausses pièces à conviction.

Mohammed Khalid Chishti Chishti a agi de la sorte afin "d'expulser les chrétiens" du quartier populaire et mixte de Mehrabad, selon les autorités policières.

"Rimsha devrait être libérée immédiatement"

"Il n'y a plus rien qui fonde les accusations... un témoin a avoué sous serment que les preuves avaient été fabriquées", a assuré lundi Me Raja Ikram, l'un des avocats de l'adolescente dont le cas a fait le tour du monde.

"Rimsha devrait être libérée immédiatement. Les éléments contre elles sont faux, il n'y a donc plus aucune raison qu'elle croupisse en prison", a renchéri Shamaun Alfred Gill, porte-parole de l'Alliance des minorités pakistanaises, un organisme représentant différentes minorités au Pakistan, pays de plus de 180 millions d'habitants dont 97% sont musulmans.