Prise d'otages à Sydney : que sait-on du drapeau ?

  • A
  • A
Prise d'otages à Sydney : que sait-on du drapeau ?
@ CAPTURE D'ECRAN ITELE
Partagez sur :

La prise d'otages à Sydney par un homme armé est toujours en cours. Sur des images de télévision, on a pu voir des otages brandir un drapeau islamiste : que signifie-t-il ? 

Le Chocolate Lindt Café, un café en plein centre-ville de Sydney, est l’objet depuis plusieurs heures d’une prise d’otages par un homme armé. Des otages ont été forcés de brandir un drapeau islamiste. A quel groupe terroriste appartient ce drapeau ? 

>> LIRE AUSSI : Sydney : le preneur d’otages veut parler au Premier ministre 

L’Etat Islamique pas impliqué ? Première certitude : le drapeau n’est pas celui de l'organisation terroriste de l’Etat Islamique (EI). Le preneur d’otages aurait cependant, selon Ten News, une chaîne de télévision australienne, réclamé un drapeau de l’organisation terroriste en échange de la libération d'un otage. 

>> A VOIR AUSSI : la prise d'otages de Sydney en images

Qu’est-il écrit sur le drapeau ? Sur le drapeau noir plaqué par les otages contre une fenêtre de l’établissement, est inscrit une phrase en arabe. Il semblerait qu’il s’agisse de la shahada ou profession de foi musulmane : “Il n’y a de Dieu qu’Allah et Mahomet est son prophète”. Selon ABC, cette inscription se retrouve très fréquemment sur les drapeaux d’organisations islamiques. 

>> LIRE AUSSI : prise d’otages à Sydney : des selfies polémiques

De fortes incertitudes. Pour le moment, impossible de dire clairement quelle organisation terroriste est derrière cette prise d’otages en se fondant uniquement sur le drapeau. Certains médias apportent cependant des précisions importantes. ABC explique ainsi que Jabhat al-Nusra, communément désigné comme Al-Qaida en Irak, utilise un drapeau avec la shahada inscrite dessus. Plus proche encore, l’organisation terroriste Hizb ut-Tahir, qui fait campagne pour un califat dirigé par l’EI, utiliserait le même drapeau que celui brandi par les otages de Sydney.

>> Le Sydney Morning Herald a compilé dans une infographie les différents drapeaux utilisés par des groupes terroristes islamistes :