Primaires américaines : Trump et Sanders se sentent pousser des ailes dans le New Hampshire

  • A
  • A
Primaires américaines : Trump et Sanders se sentent pousser des ailes dans le New Hampshire
@ MATTHEW CAVANAUGH / AFP
Partagez sur :

VIDEO - Donald Trump et Bernie Sanders n'ont pas boudé leur plaisir à l'annonce de leurs victoires respectives dans le New Hampshire. 

EN IMAGES

Un discours de 25 minutes pour l'un, une jubilation non dissimulée pour l'autre. Bernie Sanders et Donald Trump, grands gagnants du caucus du New Hampshire, n'ont pas camouflé leur joie à l'annonce de leur victoire. L'un, démocrate, bat amplement l'ancienne secrétaire d'Etat Hillary Clinton avec 59% des voix. L'autre, républicain, obtient 34% des votes et se place au dessus de la mêlée de ses rivaux. Leurs programmes sont diamétralement opposés, mais ciblent tous deux la colère des Américains modestes se sentant laissés pour compte.

Bernie Sanders rappelle ses priorités.C'est le doyen de l’élection, Bernie Sanders, qui a pris la parole le premier, dans une salle conquise. Avec 59% des voix, ce septuagénaire aux costumes froissés est le gagnant incontesté des primaires démocrates après avoir perdu sur le fil la semaine dernière dans l'Iowa. Une prise de parole fougueuse, qui lui a permis de pourfendre à heure de grande audience, Wall Street et les inégalités qui se creusent aux Etats-Unis. 

"Les gens veulent un vrai changement", a déclaré cet apôtre d'une révolution politique, singulièrement populaire chez les jeunes. "Les gens du New Hampshire ont envoyé un profond message à l'establishment politique", a-t-il ajouté. "Ce que les gens ont dit ici c'est que, compte tenu des énormes crises auxquelles notre pays est confronté, il est trop tard pour garder la même élite politique, la même élite économique. Les gens veulent un vrai changement", a-t-il ajouté.




Donald Trump savoure sa revanche.Une semaine après sa deuxième place dans l'Iowa, le magnat américain de l'immobilier a remporté de loin (34%) les primaires républicaines du New Hampshire Heureux de montrer qu'il est bien l'homme "qui gagne" comme il le répète à l'envi, il a réitéré sa promesse d'être "le président le plus grand en matière d'emplois que Dieu ait jamais créé". 

"Nous allons rendre à l'Amérique sa grandeur", s'est félicité le flamboyant milliardaire, reprenant son slogan. La fragmentation de ses rivaux est une aubaine pour Donald Trump, bien conscient que tant qu'aucun de ses adversaires républicains ne se démarquera, il continuera à dominer sa longue marche vers la Maison Blanche. A ce jour, après l’Iowa et le New Hampshire, seuls 2% des délégués ont été attribués pour les investitures démocrate et républicaine.