Présidentielle en Equateur : le socialiste en tête, le candidat de l'opposition parle de fraude

  • A
  • A
Présidentielle en Equateur : le socialiste en tête, le candidat de l'opposition parle de fraude
Le candidat socialiste, paraplégique depuis une agression à main armée en 1998, appelait à "voter pour continuer un processus qui marque le chemin vers l'avenir".@ AFP
Partagez sur :

Le candidat de l'opposition de droite à la présidentielle en Equateur, l'ex-banquier Guillermo Lasso, a dénoncé dimanche soir des "présomptions de fraude".

Lenin Moreno, candidat du parti au pouvoir en Equateur, était dimanche soir légèrement en tête de l'élection présidentielle pour désigner le successeur de Rafael Correa. L'ancien vice-président Moreno était crédité de 51,07% des voix à l'issue de ce second tour, selon un résultat partiel diffusé par le Conseil national électoral (CNE) et portant sur 94,20% des bulletins dépouillés.

Lasso conteste. Mais son adversaire, l'ex-banquier Guillermo Lasso, crédité de 48,93% des suffrages d'après le CNE, a dénoncé une "fraude" présumée et s'est dit prêt à contester le résultat. "Nous allons défendre la volonté du peuple équatorien face à des présomptions d'une fraude qui a pour objectif d'installer un gouvernement qui serait, dès à présent, illégitime", a-t-il dit à Guayaquil, sa ville natale et capitale économique du pays (ouest).

Des rassemblements. Des centaines de partisans des deux bords se sont rassemblés devant le CNE, dont les accès ont été barrés pour prévenir d'éventuels incidents, suite aux protestations de l'opposition après le premier tour, le 19 février. Auparavant, Lenin Moreno et Guillermo Lasso avaient chacun revendiqué la victoire à partir de sondages de sortie des urnes différents.