Présidentielle en Corée du Sud : le favori Moon l'emporte largement

  • A
  • A
Présidentielle en Corée du Sud : le favori Moon l'emporte largement
@ JUNG Yeon-Je / AFP
Partagez sur :

Cette présidentielle anticipée a été convoquée pour remplacer l'ex-présidente Park Geun-Hye, emportée par un retentissant scandale de corruption.

Moon Jae-In, ancien avocat spécialisé dans les droits de l'homme, a confortablement remporté l'élection présidentielle en Corée du Sud mardi, selon un sondage sortie des urnes publié après un scrutin organisé dans un contexte de fortes tensions avec la Corée du Nord.

41,1% des voix. Cette présidentielle anticipée a été convoquée pour remplacer l'ex-présidente Park Geun-Hye, emportée par un retentissant scandale de corruption. De nombreux électeurs en ont profité pour dire leur colère, non seulement de la corruption d'une partie des élites, mais aussi de la vie chère et de l'augmentation du chômage. Selon un sondage sortie des urnes réalisé par trois chaînes de télévision, Moon Jae-In, grand favori des sondages et candidat du Parti démocratique de centre-gauche a recueilli 41,4% des voix.

Très forte participation. Le conservateur Hong Joon-Pyo, issu du parti de la présidente déchue, était loin derrière avec 23,3 % du vote, suivi du centriste Ahn Cheol-Soo avec 21,8%. "Je ressens l'aspiration, très forte au sein du peuple, à un changement de gouvernement", a déclaré Moon Jae-In, 64 ans, après avoir voté dans l'ouest de Séoul.

La participation à ce scrutin s'annonçait très forte. Une heure avant la fermeture des bureaux de vote à 20 heures (11h GMT), 75,1% des électeurs s'étaient prononcés, soit à peine un peu moins que le taux de participation définitif d'il y a cinq ans. Kul Sun-Chul, 59 ans, a expliqué avoir voté pour Moon Jae-In car "ce pays a besoin de rétablir la démocratie qui a été tant laminée par le gouvernement Park".