Présidentielle américaine : l'écart Clinton-Trump peu affecté par le débat

  • A
  • A
Présidentielle américaine : l'écart Clinton-Trump peu affecté par le débat
Le débat entre les deux candidats à la Maison-Blanche n'a pas eu beaucoup d'impact sur les intentions de vote des électeurs.@ TIMOTHY A. CLARY / AFP
Partagez sur :

34% des sondés disent que le débat a permis de changer leur point de vue sur Hillary Clinton de manière positive. Mais ils ne sont tous pas prêts pour autant à voter pour elle.

Une majorité d'Américains estime que Hillary Clinton a remporté le débat qui l'opposait lundi soir à Donald Trump mais sa prestation ne semble pas avoir augmenté les intentions de vote en sa faveur pour l'élection présidentielle du 8 novembre, montre un sondage Reuters/Ipsos publié mercredi.

Quelques changements d'opinion. Selon cette enquête en ligne, effectuée mardi auprès de plus de 2.000 personnes, 56% des Américains ont trouvé la candidate démocrate meilleure que son adversaire républicain, alors que 26% des personnes interrogées ont le sentiment inverse. Parmi les sondés qui accordent la "victoire" à Clinton, 85% se disent démocrates et 22% républicains. Au sein des électeurs qui ont l'intention de voter lors de la présidentielle, 34% disent que le débat, qui a attiré un record de 84 millions de téléspectateurs, a changé leur point de vue sur Clinton de manière positive, contre 19% qui disent la même chose à propos de Trump.

Pas d'impact sur les intentions de vote. Cependant, la joute télévisuelle entre les deux candidats démocrate et républicain semble n'avoir eu guère d'impact sur les intentions de vote. Selon l'enquête, 42% des électeurs probables soutiennent Clinton, 38% préférant son adversaire républicain, ce qui correspond à l'écart de quatre à six points constaté au cours des dernières semaines. Si l'on resserre l'échantillon sur les électeurs probables ayant regardé le débat, l'écart est de 44-39% en faveur de l'ancienne secrétaire d'Etat.

Le sondage a été conduit auprès de 2.036 électeurs dont 1.336 considérés comme des électeurs probables, parmi lesquels 1.026 ont suivi le duel retransmis sur les écrans.