Première messe de Pâques pour François

  • A
  • A
Première messe de Pâques pour François
Dans sa bénédiction ubi et orbi, le pape François a dénoncé les conflits sanglants et la traite des personnes.@ REUTERS
Partagez sur :

Dans sa bénédiction ubi et orbi, il a dénoncé les conflits sanglants et la traite des personnes.

La bénédiction.  Le pape François prononçait dimanche sa première bénédiction solennelle "Urbi et orbi" place saint-Pierre. L'Argentin a lancé un appel à la paix dans le monde et souhaité une solution diplomatique aux vives tensions dans la péninsule coréenne.

"L'amour a vaincu." S'exprimant devant plus de 200.000 fidèles, le pape argentin a d'abord souligné avec chaleur la "grande joie" de la Résurrection. "Je voudrais qu'elle arrive dans chaque maison, dans chaque famille, spécialement là où il y a plus de souffrance, dans les hôpitaux, dans les prisons", a-t-il dit.  "Jésus est ressuscité, c'est une espérance pour toi, tu n'es plus dans la domination du pêché. L'amour a vaincu, la miséricorde a vaincu", a-t-il dit, s'adressant familièrement à chaque chrétien, à chaque homme qui écoutait sur la place ou devant son écran de télévision.

Appels à la paix.  Du balcon dominant la place, l'ancien cardinal Jorge Bergoglio a également appelé à la paix entre Israéliens et Palestiniens, à l'arrêt de la guerre civile en Syrie et à des solutions politiques aux conflits en cours dans plusieurs pays d'Afrique comme le Mali et la Centrafrique. "Paix en Asie, surtout dans la péninsule coréenne, pour que soient surmontées les divergences et que mûrisse un esprit renouvelé de réconciliation", a déclaré le pape argentin.

"Paix pour le Moyen-Orient, en particulier entre Israéliens et Palestiniens, qui travaillent à trouver la route de la concorde, afin qu'ils reprennent avec courage et disponibilité les négociations pour mettre fin à un conflit qui dure désormais depuis trop de temps", a poursuivi le pape.

"Paix pour l'Afrique, encore théâtre de conflits sanglants. Au Mali, afin qu'il retrouve unité et stabilité, et au Nigeria, où malheureusement ne cessent pas les attentats qui menacent la vie de tant d'innocents et où de nombreuses personnes, même des enfants, sont retenues en otage par des groupes terroristes."

Le pape François, qui a fait de la défense de l'environnement l'une des marques de fabrique de son pontificat, s'est également élevé contre "l'exploitation inéquitable des ressources naturelles" et a appelé les fidèles à être "des gardiens responsables de la Création". Le pape, qui a choisi son nom d'après saint François d'Assise, lequel symbolise une vie frugale, s'est élevé contre les "gains faciles". "Paix au monde entier, encore si divisé par l'avidité de ceux qui cherchent des gains faciles, blessé par l'égoïsme qui menace la vie humaine et la famille, égoïsme qui continue la traite de personnes, l'esclavage le plus répandu en ce vingt et unième siècle".