Mais où est donc passé Kim Jong-Un ?

  • A
  • A
Mais où est donc passé Kim Jong-Un ?
Kim Jong-Un a disparu des écrans radar depuis trois semaines@ Reuters
Partagez sur :

OÙ EST CHARLIE ? - Le leader de la Corée du Nord n’est plus apparu dans les médias officiels du pays depuis plusieurs semaines. Les rumeurs sur son état de santé vont bon train en Asie.

L’INTERROGATION. Où est passé Kim Jong-Un ? Depuis bientôt trois semaines, le dirigeant nord-coréen semble avoir disparu de la circulation, dans le pays le plus fermé au monde. Habituellement, le régime publie quasi-quotidiennement des images de Kim Jong-Un, envoyées aux agences de presse du monde entier. Mais depuis le 3 septembre, rien.

Il boite. Alors la rumeur s’emballe en Asie sur l’état de santé du dictateur. Au mois de juillet, lors du 20e anniversaire de la mort de Kim Il-Sung, son grand-père fondateur du régime nord-coréen, on avait pu voir Kim Jong-Un boitillant. Cette légère infirmité est-elle la cause de son absence inhabituelle ? Et pourquoi claudiquait-il ?

Sa marche altérée a été attribuée par une source de l'agence de presse sud-coréenne Yonhap à une crise de goutte et aux effets du diabète, de l'obésité et de sa tension artérielle élevée. Mais le leader nord-coréen a-t-il pu se blesser lors d’une de ses énièmes visites d’usine ? Selon une autre source, des médecins nord-coréens se sont rendus en Allemagne et en Suisse pour consulter des confrères.

Absent pour le grand raout. Kim Jong-Un avait pourtant une bonne occasion de revenir sous le feu des projecteurs, cette semaine. Le Parlement nord-coréen s’est réuni, ce qui n’arrive qu’une ou deux fois par an, pour approuver les décisions du parti unique. Il faut donc toujours se contenter des dernières images diffusées par la télévision d’Etat le montrant en compagnie de son épouse, Ri Sol-Ju, lors d’un concert. Et voici la dernière photo officielle diffusée, en date du 31 août :

Kim Jong Un 1280

© Reuters

La Corée du Sud, qui s’empresse habituellement de commenter tout ce qui se passe chez le frère ennemi, s’astreint cette fois à un silence relatif. Lors d’une conférence de presse, vendredi, le ministère de l’Unification n’a pas voulu jouer au  jeu des rumeurs. "La Corée du Nord n’a fait aucune annonce officielle et nous n’avons donc aucun commentaire", a déclaré un porte-parole. "Nous regardons les différentes hypothèses", a-t-il concédé, "donc les rumeurs sur son état de santé".