Pour Obama, Paris aurait dû "suspendre" la vente des Mistral à la Russie

  • A
  • A
Pour Obama, Paris aurait dû "suspendre" la vente des Mistral à la Russie
Le contrat pour la vente des navires Mistral à la Russie a été signé en 2001.@ MAXPPP
Partagez sur :

LA DECLARATION - Pour le président américain, "il aurait été préférable de suspendre" la vente des navires français à la Russie.

Le président américain est catégorique : "il aurait été préférable de suspendre" la vente des navires Mistral français à la Russie. Lors d'une conférence de presse à l'issue du sommet du G7 à Bruxelles, Barack Obama a indiqué avoir "exprimé [ses] inquiétudes", ajoutant : "je ne pense pas être le seul".

Un contrat signé en 2001. C'est en 2001 que la France et la Russie ont signé un contrat pour deux navires Mistral. Le premier devait être livré en octobre 2014 et le second en 2015. Les deux bâtiments étaient destinés à la flotte russe de la Mer Noire. Pour l'heure, la position française est de laisser la porte ouverte à un réexamen de ce contrat d'un montant de quelque 1,2 milliard d'euros d'ici le mois d'octobre, quand le premier des deux navires doit être livré à la flotte russe. Washington a déjà mis en garde plusieurs fois contre la vente de ces navires militaires à la Russie.

Un "gros contrat". Jeudi, Barack Obama a souligné son "inquiétude", "au moment même où [la Russie] a violé la loi internationale et l'intégrité territoriale de son voisin". Tout en reconnaissant que ce "gros contrat" représentait des emplois pour la France.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

ON RECAPITULE - Navires Mistral : la France traîne son boulet russe

REPORTAGE - A Donetsk, c'est le chaos

CALENDES GRECQUES - Aucune décision sur les contrats Mistral avant octobre

L'HUILE SUR LE FEU - Poutine se dit "prêt pour le dialogue" avec Obama