Pour l'ambassadeur britannique, le Brexit est "un choc psychologique"

  • A
  • A
Partagez sur :

Julian King, ambassadeur de Grande-Bretagne en France, est revenu au micro d'Europe 1 sur la victoire historique du Brexit. Selon lui, France et Grande-Bretagne doivent néanmoins rester le plus proche possible.

INTERVIEW

"C’est un choc politique, économique et, pour plein de gens, c’est un choc psychologique", a estimé mercredi au micro d’Europe 1 Sir Julian King, ambassadeur de Grande-Bretagne en France, moins d’une semaine après la victoire du Brexit lors du référendum organisé au Royaume-Uni. "Nous venons de vivre un exercice démocratique inédit. Il y a 33 millions de mes concitoyens qui ont participé. 16 millions ont voté pour le maintien mais 17,5 millions pour la sortie, il faut le respecter", a-t-il encore déclaré.

Rester "amis". Pour le représentant de sa Majesté la reine auprès de la République française, la consultation était devenue "incontournable" sur cette question. Pour autant, les liens avec l’Europe ne doivent certainement pas être rompus : "Comme l’a dit David Cameron, on aimerait rester le plus proche possible de nos voisins, dont la France. Comme on dit en français : il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain !", lance-t-il, soulignant notamment l’étroitesse des relations économiques tissées ces dernières années entre Londres et Paris, tous les membres du CAC 40 ayant des investissements outre-Manche. "Il faut garder tous ces liens économiques". "Il faut trouver un moyen de travailler ensemble, pour continuer d’avancer avec nos amis et voisins", ajoute-t-il au micro de Jean-Pierre Elkabbach.

Un nouveau Premier ministre. Tandis que les dirigeants européens pressent Londres d’enclencher le plus rapidement possible la procédure de retrait, David Cameron, de son côté, a fait savoir qu’il laisserait cette tâche à son successeur. En effet, le Premier ministre a annoncé, à l’issue de la consultation, sa démission d’ici l’automne. "Le Premier ministre a démissionné, ce qui est logique vu les circonstances, et maintenant il y a un processus que nous allons maîtriser, étape par étape, ensemble", détaille Julian King. Les députés conservateurs doivent retenir deux candidatures qui seront soumises au vote des quelque 150.000 adhérents du parti pour la désignation d’un nouveau chef de gouvernement.

Boris Johnson, ancien maire de Londres, et l’une des principales voix de l’euroscepticisme, est donné favori. "Il ne faut pas aller trop vite", nuance l’ambassadeur au micro d’Europe 1. "Il y aura plusieurs candidats, on verra ça cette semaine".

Supporter des Gallois. Alors que l’équipe d’Angleterre a été éliminée en huitième de finale de l’Euro de football, l’ambassadeur a été invité par Jean-Pierre Elkabbach à donner son pronostic sur la suite de la compétition. "Je suis devant vous comme un supporter féroce des Gallois", assure Julian King. Et qui de la France ou de l’Islande, qui doivent s’affronter dimanche 3 juillet, voudrait-il voir gagner ? "Je suis pour les Gallois !", tranche-t-il.